A la découverte des patois lorrains

13 août 2017

Mètèo d'lè trôhîme semaine d'oût

Ninvâs / Einvaux (54 - L'ninville / Lunéville) :

 

 

Pou lo dimanche trâze di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè sâze et lè jonêye, i f'rè vîngt-dous'.

Das lè mèt'nêye, y èrè quèques hhâwêyes et lo taps vè s'rèkairi das l'èprès-midi et lo vfat soff'rè è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è cînq kilomètes è l'(h)oûre das l'èprès-midi.

 

Pou lo lundi qwètôhhe di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè qwètôhhe et lè jonêye, i f'rè vîngt-(h)ieût'.

Lo taps vè ca s'rèkairi et lo vat soff'rè è moins d'cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo mègui quînze di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè dèyhh-sept et lè jonêye, i f'rè ca vîngt-(h)ieût'.

Lo taps vè tojos s'rèkairi et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante-cînq das lè mèt'nêye et è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre èvo ca des côps d'vat è quarante-cînq das l'èprès-midi.

 

Pou lo mècredi sâze di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè sâze et lè jonêye, i f'rè vîngt-hhèys.

Das lè mèt'nêye, lo taps vè tojos s'rèkairi et y èrè quèques hhâwêyes das l'èprès-midi et lo vat soff'rè è moins d'cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo jûdi dèyhh-sept di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè quînze et lè jonêye, i f'rè ca vîngt-hhèys.

Das lè mèt'nêye, y èrè quèques hhâwêyes et das l'èprès-midi, i piûrè et cè pourrôt beilli dis nouêyes et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre das l'èprès-midi.

 

Pou lo venr'di dèyh-(h)eût' di mwès d'oût :

I piûrè i pô et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante-cînq das lè mèt'nêye et è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo ca des côps d'vat è quarante-cînq das l'èprès-midi.

 

Pou lo sèm'di dèyh-nûf di mwès d'oût :

Y èrè quèques hhâwêyes et lo vat soff'rè ca è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo tojos des côps d'vat è quarante-cînq das lè mèt'nêye etè dèyhh kilomètes è l'(h)oûre èvo tojos des côps d'vat è quarante-cînq.

 

 

 

Chattancout / Chattancourt (55 - Verdun) :

 

 

Pou le dimanche treize don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri douze et la journaye, i f'ri vingt-et-in.

Le temps vâ s'iclaircir et le vent soufful'ri à cinq kilomètes àl'(h)eure das la journaye et à moins d'cinq kilomètes à l'(h)eure le soir.

 

Pou le lundi quatorze don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri treize et la journaye, i f'ri vingt-cinq.

Le temps vâ co s'iclaircir et le vent soufful'ri co à moins d'cinq kilomètes à l'(h)eure das la matinaye et è cinq kilomètes à l'(h)eure das l'apru-mèydi.

 

Pou le mârdi quinze don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri seize et la journaye, i f'ri vingt-six.

I pourrat y awoi dis orâges et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à soixante das la matinaye et à quinze kilomètes à l'(h)eure avo co dis côps d'vent à soixante das l'apru-mèydi. 

 

Pou le mercredi seize don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri quatorze et la journaye, i f'ri vingt-quate.

Le temps vâ s'iclaircir et le vent soufful'ri à moins d'cinq kilomètes à l'(h)eure das la matinaye et à cinq kilomètes à l'(h)eure das l'apru-mèydi.

 

Pou le jeudi dix-sept don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri quinze et la journaye, i f'ri vingt-trois.

Das la matinaye, i n'y ari quèques hôlayes et das l'apru-mèydi, i pieuri et ça pourrat bailli dis orâges et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure das la matinaye et à dix kilomètes à l'(h)eure das l'apru-mèydi.

 

Pou le venr'di dix-(h)uit' don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri co quinze et la journaye, i f'ri vingt'.

I pieuri ine miatte et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à quarante-cinq das la matinaye et à quinze kilomètes à l'(h)eure avo co dis côps d'vent à quarante-cinq das l'apru-mèydi.

 

Pou le sam'di dix-neuf don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri douze et la journaye, i f'ri dix-neuf.

I n'y ari quèques hôlayes et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure avo toujoûs dis côps d'vent à quarante-cinq das la matinaye et à quinze kilomètes à l'(h)eure avo toujoûs di côps d'vent à quarante-cinq das l'apru-mèydi.

 

 

 

Failly (57 - Metz) :

 

 

Po lo dimanche trôze don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè quinze et lè jonâye, i f'rè vingt-dous'.

Lo temps vâ s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è dihh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo lundi qwètoûhhe don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè qwètoûhhe et lè jonâye, i f'rè vingt-(h)ut'.

Lo temps vâ ca s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è moins d'cinq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo mârdi quinze don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dihh-sept et lè jonâye, i f'rè vingt-sept.

Dans l'aumèt'nâye, i n'y èrè quèques halâyes et dans l'èprès-non.ne, i pourreût y awer des orêges et lo vent hhoffeuyerè è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è quarante-cinq das l'aumèt'nâye et è quinze kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è cinquante das l'èprès-non.ne.

 

Po lo mèkeurdi sôze don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè sôze et lè jonâye, i f'rè vingt-cinq.

Dans l'aumèt'nâye, lo temps vâ s'rèkiairi et i n'y èrè quèques halâyes dans l'èprès-non.ne et lo vent hhoffeuyerè è moins d'cinq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo jeudi dihh-sept don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè ca sôze et la jonâye, i f'rè ca vingt-cinq.

Dans l'aumèt'nâye, i n'y èrè ca quèques halâyes et dans l'èprès-non.ne, i pieurè et cè pourreût beilleu des orêges et lo vent hhoffeuyerè è quinze kilomètes è l'(h)oûre das l'aumèt'nâye et è dihh kilomètes è l'(h)oûre dans l'èprès-non.ne.

 

Po lo venr'di dih-(h)ut' don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'ri tojos sôze et lè jonâye, i f'rè vingt-dous'.

I pieurè i poû et lo vent soufful'ri è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è quarante-cinq dans l'aumèt'nâye et è quinze kilomètesè l'(h)oûre èva ca des coups d'vent è quarante-cinq dans l'èprès-non.ne.

 

Po lo sèm'di dih-nieuf don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè trôze et lè jonâye, i f'rè vingt-et-înk.

I n'y èrè quèques halâyes et lo vent hhoffeuyerè è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva tojos des coups d'vent è quarante-cinq das l'aumèt'nâye et è quinze kilomètes è l'(h)oûre èva tojos des coups d'vent è quarante-cinq dans l'èprès-non.ne.

 

 

 

Lo Vèyti / Le Valtin (88 - haut do HHlouhh / col de la Schlucht) :

 

 

Po lo dîmonche trôze do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè trôze et lè jonâye, i fairè dêh-nûf.

Das lè mètinâye, il y èrè trop-bé dis nouâyes et il y èrè quèques rahhies das lè mé-jo et lo vat soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre das lè jonâye et mons d'cînq kilomètes è l'(h)oûre lo sâ.

 

Po lo lîndi qwètôhhe do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè dôze et lè jonâye, i fairè vîngt-qwète.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè ca è mons d'cînq das lè mètinâye et è cînq kilomètes è l'(h)oûre das lè mé-jo.

 

Po lo mwâdi quînze do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè sôze et lè jonâye, i fairè vîngt-cînq.

Das lè mètinâye, lo taps vè co s'rèkiaihhi et il y èrè quèques rahhies das lè mé-jo et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è cînquante-cînq das lè mètinâye et è dêhh kilomètes è l'(h)oûre èvo co dis kûnps d'vat è cînquante-cînq das lè mé-jo.

 

Po lo meurkedi sôze do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè qwètôhhe et lè jonâye, i fairè vîngt-dous'.

Das lè mètinâye, lo taps vè s'rèkiaihhi et il y èrè quèques rahhies das lè mé-jo et lo vat soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo jûdi dêhh-sept do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè co qwètôhhe et lè jonâye, i fairè vîngt-trâhh.

Das lè mètinâye, il y èrè co quèques rahhies et il y èrè dis rahhies que pourrant d'nnè dis orêges das lè mé-jo et lo vat soff'rè è dêhh kilomètes è l'(h)oûre das lè mètinâye et è cînq kilomètes è l'(h)oûre das lè mé-jo.

 

Po lo vâr'di dêh-(h)eût' do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè tocoûs qwètôhhe et lè jonâye, i fairè vîngt'.

I pioûrè ène câille et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è quarante-cînq das lè mètinâye et è dêhh kilomètes è l'(h)oûre èvo co dis kûnps d'vat è quarante-cînq das lè mé-jo.

 

Po lo sèm'di dêh-nûf do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè ne^put, i fairè onze et lè jonâye, i fairè dêhh-sept.

Il y èrè quèques rahhies et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo tocoûs dis kûnps d'vat è quarante-cînq das lè mètinâye et è cînq kilomètes è l'(h)oûre èvo tocoûs dis kûnps d'vat è quarante-cînq das lè mé-jo.

 

Posté par patoisantlorrain à 13:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Lo René vâ è l'ècoûle

Petit devoir de vacances (C'est bientôt la rentrée). J'ai trouvé dernièrement un vieux livre (1930) dans une brocante : Le livre unique de français, le premier livre pour apprendre le français... ou le patois ! Une leçon en patois de Failly à mettre en français (pour ceux qui veulent) :

Mots difficiles : haye : marche ; d'heûz : dites ; montûre : porte-plume ; p'teusse : porte (subjonctif) ; âdieusse : aide (subjonctif) ; trîhhe : caresse ; mohhé d'sè tâte : morceau de sa tartine ; boûs : bois.

Lo René vâ è l'ècoûle

 

1. Où'st-ce que vâ lo piat guèhhon ?
    2. Qu'ast-ce qu'i poûte sus l'èpaule ?
    3. Qui ast-ce que haye devant lu ?
    4. D'heûz ç'qu'i n'y è dans lo pènieu ?
    5. Lo seûr, lo pènieu s'reu-ti aussi pesant ?

    L'heûz d'abôrd : lo René ast bien emberressé. Lo chîn prend l'anse don pènieu dans ses dents.

    1. Lo René s'en vâ è l'ècoûle. 'L eu rangeu dans so sac d'ècalieu so creûyon bien teilleu, sè montûre, ses pieumes, ses lîves ica so ca(h)ier.
    2. 'L ast bien emberressé èva so sac ica so pènieu. I faut ca qu'i p'teusse zos lo brès i lîve qu'lo piat Mimile li è praté.
    3. Mâs vace lo Boby, so boin chîn. Lo Boby r'wâte so piat mâte comme po dîre : Te vieux-ti que j't'âdieusse ?
    4. Lo René trîhhe lo Boby, peus i li beille so pènieu è p'ter. Lo Boby prend l'anse don pènieu enteur ses dents et haye sègement d'vant lo René.
    5. Val l'ècoûle. Lo Boby poûse lo pènieu. Lo René beille au Boby i mohhé d'sè tâte. Lo boin chîn r'mercie so mâte en li lachant lè main, peus i renteure chîz zoûs.

    1. D'heûz lo nom d'l'ècalieu ; lo çu don chîn.
    2. Qu'ast-ce qu'i n'y è dans lo sac di René ?
    3. Comment qu'lo René rècompense-ti lo Boby ?
    4. Où'st-ce que renteure lo Boby ?

    Lîre et copieu : eune pieume, i lîve, i creûyon, i sac, i plumier, i pènieu, i ca(h)ier, lo mâte.

    Lîre et copieu : mo creûyon ast d'boûs ; 'l ast pointu ; 'l eu eune neûre mîne ; j'â ca i creûyon bleu et în aute qu'ast roge.


 

Posté par patoisantlorrain à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2017

Mètèo d'lè dousîme semaine d'oût

Ninvâs / Einvaux (54 - L'ninville) :

 

 

Pou lo dimanche hhèys di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè yonze et lè jonêye, i f'rè vîngt-qwète.

Das lè mèt'nêye, lo taps vè s'rèkairi et i f'rè di s'lo das l'èprès-midi et lo vat soff'rè è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è cînq kilomètes è l'(h)oûre, das l'èprès-midi.

 

Pou lo lundi sept di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè sept et lè jonêye, i f'rè vîngt-(h)ieût'.

Das lè mèt'nêye, I f'rè ca di s'lo et lo taps vè s'rèkairi das l'èprès-midi et lo vat soff'rè è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è quînze kilomètes è l'(h)oûre das l'èprès-midi.

 

Pou lo mègui (h)ieût' di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè qwètôhhe et lè jonêye, i f'rè vîngt-dous'.

Das lè mè'tnêye, i piûrè et cè pourrôt beilli des nouêyes et das l'èprès-midi, y èrè quèques hhâwêyes et lo vat soff'rè vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante-cînq das lè mèt'nêye et ca è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è swessante das l'èprès-midi.

 

Pou lo mècredi nûf di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè yonze et lè jonêye, i f'rè vîngt-trôhh.

Lo taps vè s'rèkairi et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre das l'èprès-midi.

 

Pou lo jûdi dèyhh di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè trâze et lè jonêye, i f'rè dèyh-(j)eût'.

Y èrè quèques hhâwêyes et lo vat soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è moins d'cînq kilomètes è l'(h)oûre das l'èprès-midi.

 

Pou lo venr'di yonze di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè nûf et lè jonêye, i f'rè dèyh-nûf.

Das lè mèt'nêye, y èrè ca quèques hhâwêyes et y èrè des hhâwêyes que pourrînt beilli des nouêyes das l'èprès-midi et lo vat soff'rè è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è quînze kilomètes è l'(h)oûre das l'èprès-midi.

 

Pou lo sèm'di dôze di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè qwètôhhe et lè jonêye, i f'rè vîngt'.

Das lè mèt'nêye, lo taps vè s'rèkairi et y èrè tot-piein d'nuêges das l'èprès-midi et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante das lè mèt'nêye et è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre das l'èprès-midi.

 

 

 

Chattancout / Chattancourt (55 - Verdun) :

 

 

Pou le dimanche six don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'rè dix et la journaye, i f'rè vingt-daws.

Das lè matinaye, le temps vâ s'iclaicir et i f'ri don soleil das l'apru-mèydi et le vent soufful'ri à cinq kilomètes à l'(h)eure das la matinaye et è moins d'cinq kilomètes è l'(h)eure das l'apru-mèydi.

 

Pou le lundi sept don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri neuf et la journaye, i f'ri vingt-six.

I f'ri don soleil das la journaye et le temps vâ s'iclaircir le soir et le vent soufful'ri à cinq kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le mârdi (h)uit' don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri seize et la journaye, i f'ri vingt'.

Das la journaye, i n'y ari quèques hôlayes et i pourrat y awoi dis orâges le soir et le vent soufful'ri à vingt' kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à quarante das la matinaye et co à vingt kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent è swessante le soir.

 

Pou le mercredi neuf don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri onze et la journaye, i f'ri co vingt'.

Das la matinaye, I n'y ari quèques hôlayes et i pourrat y awoi dis orâges das l'apru-mèydi le vent soufful'ri à cinq kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le jeudi dix don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri dix et la journaye, i f'ri dix-(h)uit'.

I n'y ari co quèques hôlayes et le vent soufful'ri à moins d'cinq kilomètes à l'(h)eure das la matinaye et à cinq kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à cinquante das l'apru-mèydi.

 

Pou le venr'di onze don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri neuf et la journaye, i f'ri dix-neuf.

Das la matinaye, i n'y ari quèques hôlayes et i n'y ari dis hôlayes das l'apru-mèydi et le vent soufful'ri à dix kilomètes à l'(h)eure das la matinaye et à quinze kilomètes à l'(h)eure das l'apru-mèydi.

 

Pou le sam'di douze don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri douze et la journaye, i f'ri dix-(h)uit'.

I pieuri ine miatte et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à quarante-cinq.

 

 

 

Failly (57 - Metz) :

 

 

Po lo dimanche hhihh don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dihh et lè jonâye, i f'rè vingt-dous'.

Dans l'aumèt'nâye, lo temps vâ s'rèkiairi et i f'rè don s'la dans l'èprès-non.ne et lo vent hhoffeuyerè è moins d'cinq kilomètes è l'(h)oûre dans l'aumèt'nâye et è cinq kilomètes è l'(h)oûre dans l'èprès-non.ne.

 

Po lo lundi sept don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè nieuf et lè jonâye, i f'rè vingt-hhihh.

Dans lè jonâye, i f'rè ca don s'la et lo temps vâ s'rèkiairi lo seûr et lo vent hhoffeuyerè ca è moins d'cinq kilomètes è l'(h)oûre dans l'aumèt'nâye et ca è cinq kilomètes è l'(h)oûre dans l'èprès-non.ne.

 

Po lo mârdi (h)ut' don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè quinze et lè jonâye, i f'rè vingt-dous'.

Dans l'aumèt'nâye, i n'y èrè des halâyes et i n'y èrè quèques halâyes dans l'èprès-non.ne et lo vent hhoffeuyerè è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è quarante dans l'aumèt'nâye et ca è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è cinquante-cinq dans l'èprès-non.ne.

 

Po lo mèkeurdi nieuf don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dihh et lè jonâye, i f'rè vingt-et-înk.

Lo temps vâ s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è dihh kilomètes è l'(h)oûre dans la jonâye et è cînq kilomètes è l'(h)oûre lo seûr.

 

Po lo jeudi dihh don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè trôze et lè jonâye, i f'rè dih-(h)ut'.

I n'y èrè quèques halâyes et le vent hhoffeuyerè è cinq kilomètes è l'(h)oûre dans l'aumèt'nâye et è moins d'cinq kilomètes è l'(h)oûre dans l'èprès-non.ne. 

 

Po lo venr'di onze don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dihh et lè jonâye, i f'rè dih-nieuf.

Dans l'aumèt'nâye, i n'y èrè ca quèques halâyes et i n'y èrè des halâyes dans l'èprès-non.ne et lo vent hhoffeuyerè è dihh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo sèm'di dôze don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè qwètôhhe et lè jonâye, i f'rè ca dih-nieuf.

I pieurè i poû et lo vent hhoffeuyerè è vingt kilomètes è l(h)oûre dans l'aumèt'nâye et ca è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è quarante-cinq dans l'èprès-non.ne.

 

 

 

Lo Vèyti / le Valtin (88 - haut do HHlouhh / col de la Schlucht) :

 

 

Po lo dîmonche hhés do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè (h)eût' et lè jonâye, i fairè dêh-nûf.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè è mons d'cînq kilomètes è l(h)oûre das lè mètinâye et è cînq kilomètes è l(h)oûre das lè mé-jo.

 

Po lo lîndi sept do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè (h)eût' et lè jonâye, i fairè vîngt-qwète.

I fairè do s'lo et lo vat soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre das lè mètinâye et è dêhh kilomètes è l'(h)oûre das lè mé-jo.

 

Po lo mwâdi (h)eût' do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè dôze et lè jonâye, i fairè dêh-nûf.

Das lè mètinâye, i pioûrè et ça pourrôt d'nnè dis orêges, quèques rahhies èprès das lè mé-jo et lo taps vè s'rèkiaihhi lo sâ et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è swessante-cînq das lè mètinâye et è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo co dis kûnps d'vat è swessante-cînq das lè mé-jo.

 

Po lo meurkedi nûf do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè (h)eût' et lè jonâye, i fairè dêh-nûf.

Das lè jonâye, lo taps vè s'rèkiaihhi et il y èrè quèques rahhies lo sâ et lo vat soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo jûdi dêhh do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè dêhh et lè jonâye, i fairè qwètôhhe.

Das lè mètinâye, i pioûrè et il y èrè quèques rahhies das lè mé-jo et lo vat soff'rè è mons d'cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo vâr'di onze do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè (h)eût' et lè jonâye, i fairè co qwètôhhe.

Das lè mè'tnâye, il y èrè dis rahhies et il y èrè des rahhies que pourrant d'nnè dis orêges et lo vat soff'rè è dêhh kilomètes è l'(h)oûre das lè jonâye et è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è quarante das lè neût.

 

 

Po lo sèm'di dôze do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè onze et lè jonâye, i fairè sôze.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è swessante das lè jonâye et è dêhh kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è cînquante lo sâ.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par patoisantlorrain à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lo r'prèsentant

Lo r'prèsentant (patwès d'Font'no) :

 

Toc, toc, toc, ç’ost pou Dumoulin. T’os tot-lè, Monmond, ç’ost ti ?
        Niant, ç’n’ost-m’ mi, j’seus so fés et j’ai 5 ans.
        Ècoute vâr, mo grand, j’os d’chiéz Dumoulin, té mé r’kénnons ? J’vonds è to pêre des boins granulés pou neûrri ses vèches et des mout boins ingrais pou ingraihhié ses tierres. Té mé r’kénnons ? On s’è d’jè vu n’y è doux ans. J’ai tot-piein èque d’întèressant è propôser è to pêre. ‘L ost tot-lè ?
        Niant, mo pêre n’ost-m’ tot-lè, i fwène è lè Mâhotte.
        Tè mêre ost tot-lè ?
        Niant, mè mêre n’ost-m’ tot-lè, ‘l ost on jodîn.
        Tè sœûr ost tot-lè ?
        Ettondez, j’vais èpreuver d’lè qwèri.
        Cînq minutes pius tâd…
        J’ai èpreuvé, mossueû, mais j’n’y ai-m’ errivé.
        Elle fait ses d’vwors, ç’ost ç’lè ?
        Niant, mossueû, j’n’ai-m’ joyi d’lè faire sâter fueûs d’lè bêhheûre.


 

Lo r'prèsentant (patwès di cougnat de L'ninville) :

 

Toc, toc, toc, ç'ast po Dumoulin. T'as tot-lè, Monmond, ç'ast teu ?
        Niant, ç'n'ast-m' meu, j'as so feus et j'ai 5 ans.
        Acoute vôr, mo grand, j'as d'chîz Dumoulin, te me r'connas ? J'vends è to pêre des bons granulés po neûrri ses vèches et des mout bons engrans po èmender ses têrres. Te me r'connas ? On s'è jè vu y è doux ans. J'ai tot-piein yèque d'întèressant è propôser è to pêre. 'L ast tot-lè ?
        Niant, mo pêre n'ast-m' tot-lè, i fane è lè Mâhotte.
        Tè mêre ast tot-lè ?
        Niant, mè mêre n'ast-m' tot-lè, 'l ast on meix.
        Tè sœûr ast tot-lè ?
        Ettendez, j'vais èprover d'lè qwère.
        Cinq minutes pus têrd...
        J'ai èprové, monsû, mais j'n'y ai-m' errivé.
        Elle fait ses d'wêrs, ç'ast cè ?
        Niant, monsû, j'n'ai-m' rèussi d'lè faire sâter fûs d'lè bêhhe.

 

 

Lo r'prèsentant (patois de Cum'nêres) :

 

Toc, toc, toc, ç'ast pou Dumoulin. T'is tout-là, Monmond, ç'ast ti ?
        Niant, ç'n'ast-m' mi, j'soys s'fis et j'â 5 ans.
        Icawte woir, me grand, j'soys d'assîz Dumoulin, te me r'counnais ? J'vends à t'pêre dis bons granulés pou nourri sis vaches et dis mawt bons engrais pou amender sis terres. te me r'counnais ? On s'a dijè vu i n'y i daws ans. J'â tout-plein d'chawses intèressantes à propôser à t'pêre. Il ast tout-là ?
        Niant, m'pêre n'ast-m' tout-la, i fane à la Mâhotte.
        Ta mêre ast tout-là ?
        Niant, ma mêre n'ast-m' tout-là, elle ast au meix.
        Ta sœur ast tout-la ?
        Attendez, j'vâs isséyi d'la cherchi.
        Cinq minutes pus tâd...
        J'â isséyi, mussieu, mâs j'n'y â-m' arrivé.
        Elle fât sis d'wârs, ç'ast ç'la ?
        Niant, mussieu, j'n'â-m' riussi d'la fâre soûrti don béyce.




Lo r'prèsentant (patwès d'Failly) :

 

Toc, toc, toc, ç'ast po Dumoulin. T'es tot-lè, Monmond, ç'ast teu ?
        Niant, ç'n'ast-m' meu, j'sus so feus et j'â 5 ans.
        Ècoute veûr, mo grand, j'sus d'cheûz Dumoulin, te me r'connas ? J'vends è to pêre des boins granulés po nûrri ses vèches et des mout boins engrais po èmender ses têrres. Te me r'connas ? An s'ont jè vu i n'y doux ans. J'â tot-piein d'choûses întèressantes è propoûser è to pêre. 'L ast tot-lè ?
        Niant, mo pêre n'ast-m' tot-lè, i fane è lè Mähotte.
        Tè mêre ast tot-lè ?
        Niant, ma mêre n'ast-m' tot-lè, 'l ast au meix.
        Tè sœûr ast tot-lè ?
        Ettendeûz, j'vâs èpreuvé d'lè charcheu.
        Cinq minutes pus tâd...
        J'â èpreuvé, monsieu, mâs j'n'y â-m' errivé.
        Elle fât ses d'veûrs, ç'ast ç'lè ?
        Niant, monsieu, j'n'â-m' rèussi d'lè soûrti d'lè bîhhe.

 

 

Lo r'prèsentant (patwès do Vèyti) :

 

Toc, toc, toc, ç'ast po Dumoulin. T'es tot-la, Monmond, ç'ast ti ?
        Niant, ç'n'ast-m' mi, j'seus so feus et j'ai 5 ans.
        Scoute wêr, mo grand, j'seus d'chîz Dumoulin, te me r'kennas ? J'vads è to pêre dis bons granulés po neûrri sis vèches et dis mout bons engrais po èmadè ses tîrres. Te me r'kennas ? A s'è ja vu il î doux ans. J'ai trop-bé èque d'întèressant è propôsè è to pêre. Il ast tot-la ?
        Niant, mo pêre n'ast mi tot-la, i feune è lè Mähotte.
        Tè mêre ast tot-la ?
        Niant, mè mêre n'ast-m' tot-la, elle ast au mèsé.
        Tè sû ast tot-la ?
        Ettadèz, j'vais èprovè d'lè qwèri.
        Cînq minutes pus târd...
        J'ai èprovè, monsû, mais j'n'y ai mi errivè.
        Elle fait ses d'wêrs, ç'ast ça ?
        Niant, monsû, j'n'ai mi jô'i d'lè reuhhi do bwèy.

 

 

Posté par patoisantlorrain à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lè lâme de couté

Einvaux

 

 

Lè lâme de couté

 

1. Les doux bôrds ont-ti lè même èpassou ?
2. Qu'ôst-ce que fait lè lâme sus lo vôrre ?
3. Pourqwè qu'lo bôrd tot fîn, on lo hôye teillant ?
4. Qu'ôst-ce que fait lè lâme quand on châche sus lo bout pointu ?
5. On pût-ti piayi lè lâme âhhtant qu'on vût ?

R'wêtas bin : lè lâme de couté. 1. Quée forme qu'è lo bout ? Frottas lè pwète d'ène almelle sus do voûrre. 2. Lo mètau d'l'almelle ast-tè pus ou mons duhh que lo voûrre ? (lo mètau-la, ç'ast d'l'ècî). Kûnpas èque. 3. Châchas sus lo bout d'l'almelle et peus hûntas d'châchi. 4. Châchas pus duhh. 5. L'almelle reu'ie : compèras-lè è ène nûve almelle.

L'has : 1. L'almelle ast d'ècî, în mètau mout duhh que raye lo voûrre. 2. L'almelle è în bord spas et în bord tot fîn, que kûnpe bé quand a lo reffile : ç'ast lo teillant. 3. L'almelle ast 'lastique et k^^esse. I r'lut mais è lè frahhou, elle reûille. 4. J'nos reppell'ras qu'l'ècî ast duhh, 'lastique, qu'i r'lut mais qu'i pût reûilli.

Rèpondas : D'qué mètal ast fait lè lâme de couté ? Commat qu'on pût montrer qu'l'ècî ast mout duhh ? D'hiz doux âtes qualités d'l'ècî.

Complètas : Lo bôrd coupant d'lè lâme, on lo hôye...

Epparnas : Lè lâme de couté ast d'ècî, i mètal duhh, 'lastique et que kêsse.

 

 

Chattancourt

 

 

L'almalle

 

1.Lis daws boûrds ont-ti la même ipaissaw ?
2. Qu'ast-ce que fât l'almalle sus l'verre ?
3. Pouquoi que l'boûrd tout fin, on l'appelle taillant ?
4. Qu'ast-ce que fât l'almalle quand on appoye sus l'bout pointu ?
5. On peut-ti ployi l'almalle autant qu'on veut ?

Ripians bin : L'almalle. 1. Quée forme qu'i l'bout ? Frottans la pointe d'ine almalle sus don verre. 2. Le mètal de l'almalle ast-ti pus aw moins deur que l'verre ? (Ç'mètal-là, ç'ast d'l'acier). Cawpans yaque. 3. Appoyans sus l'bout d'l'almalle et poys arrètans d'appoyi. 4. Appoyans pus foût. 5. L'almalle reuillie : comparans-la à ine niuve almalle.

Lèysans : 1. L'almalle ast en acier, in mètal mawt deur qui raye le verre. 2. L'almalle i in boûrd ipais et in boûrd tout fin, qui cawpe bin quand on l'riguse : ç'ast l'taillant. 3. L'almalle ast ilastique et câsse. Elle brille mâs à la frachaw, elle reuille. 4. Je n'rappell'rans qu'l'acier ast deur, ilastique, qu'i brille mâs qu'i peut reuilli.

Ripondans : D'qué métal ast fât l'almalle ? Coummat qu'on peut montrer qu'l'acier ast mawt deur ? Disèz daws autes qualités d'l'acier.

Complètans : Le boûrd cawpant d'l'almalle, on l'appelle...

Appurnans : L'almalle ast en acier, in métal deur, ilastique et qui câsse.

 

 

 

Failly

 

 

L'almelle

 

1. Les doux bôrds ont-i lè mim.me 'passou ?
2. Qu'ast-ce que fât l'almelle sus lo wêrre ?
3. Poquè qu'lo bôrd tot fîn, an lo hoûye coupant ?
4. Qu'ast-ce que fât l'almelle quand an eppayent sus lo bout pointu ?
5. An pieunent-ti piayeu l'almelle quand qu'an vieunent ?

R'wâtans beun' : l'almelle. 1. Quée foûrme qu'eu lo bout ? Frattans la pointe d'eune almelle sus don wêrre. 2. Lo mètal de l'almelle ast-ti pus ou moins duhh que lo wêrre ? (Ço mètal-lè, ç'ast d'l'ècieu). Coupans yâque. 3. Eppayans sus lo bout d'l'almelle et peus hoûtans d'eppayeu. 4. Eppayans pus duhh. 5. L'almelle reûillâye : compèrans-lè è eune nieuve almelle.

L'hans : 1. L'almelle ast d'ècieu, i mètal mout duhh que raye lo wêrre. 2. L'almelle eu i boûrd 'pas et i boûrd tot fîn, que coupe beun' quand an lo raigûyent. Je n'reppell'rans qu'l'ècieu ast duhh, 'lastique, qu'i brille mâs qu'i pieut reûilleu.

Rèpondans : D'qué mètal ast fât l'almelle ? Comment qu'an pieunent montrer qu'l'ècieu ast mout duhh ? D'heûz doux autes qualités d'l'ècieu.

Complètas : Lo boûrd coupant d'l'almelle, an lo hoûyent...

Eppeurnans : L'almelle ast d'ècieu, i mètal duhh, 'lastique et que câsse.

 

 

 

Le Valtin

 

 

L'almelle

 

1. Lis doux bords ont-té lè même spassou ?
2. Qu'ôst-ce que fait l'almelle sus lo voûrre ?
3. Poquè qu'lo bord tot fîn, a lo heuche teillant ?
4. Qu'ôst-ce que fait l'almelle quand a châche sus lo pwètant bout ?
5. A pût-tè pia'i l'almelle auchtant qu'a vût ?

Spias bé : l'almelle. 1. Quée forme qu'è lo bout ? Frottas lè pointe d'ène lâme sus di vôrre. 2. Lo mètal de lè lâme ast-ti pus ou moins duhh que lo vôrre ? (lo mètal-lè, ç'ast d'l'ècî). Coupas yèque. 3. Châchas sus lo bout d'lè lâme et peus hôtas d'châchi. 4. Châchas pus duhh. 5. Lè lâme reûillie : compèras-lè è ène nûve lâme.

L'has : 1. Lè lâme de couté ast d'ècî, i mètal mout duhh que râye lo vôrre. 2. Lè lâme è i bôrd èpas et i bôrd tot fîn, que coupe bin quand on lo reffile : ç'ast lo teillant. 3. Lè lâme de couté ast 'lastique et câsse. 'L er'lut mais è lè frahhou, elle reuille. 4. J'nos reppell'ras qu'l'ècî ast duhh, 'lastique, qu'i r'lut mais qu'i pût reuilli.

Rèpondas : D'qué mètau ast fait l'almelle ? K'mmat qu'a pût motrer qu'l'ècî ast mout duhh ? D'hèz doux autes qualitès d'l'ècî.

Complètas : Lo bord kûnpant d'l'almelle, a lo heuche...

Eppeurnas : L'almelle ast d'ècî, în mètau duhh, 'lastique et que câsse.


 

 

Posté par patoisantlorrain à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 juillet 2017

Mètèo d'lè premêre semaine d'oût

Ninvâs / Einvaux (54 - L'ninville) :

 

 

Pou lo mègui, lo premèy di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè dèyhh-sept et lè jonêye, i f'rè vîngt-sept.

I pourrôt y awer d'lè grale l'èprès-midi et ca lo sô et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è septante-cînq.

 

Pou lo mècredi dous' di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè ca dèyhh-sept et lè jonêye, i f'rè vîngt-nûf.

Lo taps vè s'rèkairi et lo vat soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo jûdi trôhh di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè dèyh-nûf et lè jonêye, i f'rè ca vîngt-nûf.

Das lè mèt'nêye, y èrè quèques hhâwêyes et èprès, lo taps vè s'rèkairi et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante-cînq das l'èprès-midi.

 

Pou lo venr'di qwète di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè dèyh-(h)eût' et lè jonêye, i f'rè vîngt-cînq.

Lo taps vè ca s'rèkairi et lo vat soff'rè ca è vîngt kilomètes è l'(h)oûre et peus è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre lo sô.

 

Pou lo sèm'di cînq di mwès d'oût :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè quînze et lè jonêye, i f'rè ca vîngt-cînq.

Das lè mèt'nêye, y èrè quèques hhâwêyes et èprès, lo taps vè s'rèkairi et lo vat soff'rè tojos è vîngt kilomètes è l'(h)oûre das lè mèt'nêye et è vîngt-cînq kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante-cînq das l'èprès-midi.

 

 

 

Chattancout / Chattancourt (55 - Verdun) :

 

 

Pou le mârdi, le prumay don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri quinze et la journaye, i f'ri vingt-trois.

I pourrat y awoi dis orâges le matin ico l'soir et quèques hôlayes das la journaye et le vent soufful'ri à cinq kilomètes è l'(h)eure.

 

Pou le mercredi daws don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri seize et la journaye, i f'ri vingt-sept.

Le temps vâ s'iclaircir et le vent soufful'ri à dix kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le jeudi trois don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri dix-neuf et la journaye, i f'ri co vingt-sept.

Das la matinaye, i pieuri ine miatte et après, le temps vâ s'iclaircir et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à soixante.

 

Pou le venr'di quate don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri dix-sept et la journaye, i f'ri vingt-trois.

Le temps vâ co s'iclaircir et le vent soufful'ri co à vingt kilomètes à l'(h)eure et poys à dix lo soir.

 

Pou le sam'di cinq don mois d'août :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri dix-(h)uit' et la journaye, i f'ri vingt-et-in.

I n'y ari quèques hôlayes das la matinaye et le vent soufful'ri toujoûs à vingt kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à quarante-cinq das la matinaye et à vingt-cinq kilomètes à l'(h)eure avo co dis côps d'vent à quarante-cinq l'apru-mèydi.

 

 

 

Failly (57 - Metz) :

 

 

Po lo mârdi, lo premîn don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dih-(h)ut' et lè jonâye, i f'rè vingt-qwète.

I pourreût y awer d'lè grale l'èprès-non.ne et lo vent hhoffeuyerè è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è septante-cinq.

 

Po lo mèkeurdi dous' don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè quinze et lè jonâye, i f'rè vingt-(h)ut'.

Lo temps vâ s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è cinq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo jeudi treûhh don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè vingt et lè jonâye, i f'rè vingt-nieuf.

Lo temps vâ ca s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è quarante-cinq dans l'èprès-non.ne.

 

Po lo venr'di qwète don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dih-(h)ut' et lè jonâye, i f'rè vingt-quate.

Lo temps vâ tojos s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè ca è vingt kilomètes è l'(h)oûre et peus è quinze lo seûr.

 

Po lo sèm'di cinq don mwès d'oût :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dihh-sept et lè jonâye, i f'rè vingt-dous'.

Dans l'aumèt'nâye, i n'y èrè quèques halâyes et lo seûr, lo temps vâ s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è vingt-cinq kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è cinquante dans l'aumèt'nâye et è vingt kilomètes è l'(h)oûre èva co des coups d'vent è cinquante dans l'èprès-non.ne.

 

 

 

Lo Vèyti / Le Valtin (88 - haut do HHlouhh / col de la Schlucht) :

 

 

Po lo mwâdi, lo premer do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè sôze et lè jonâye, i fairè vîngt-sept.

I pourrôt y avoû d'lè grale das lè mé-jo et co lo sâ et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è quatre-vingts.

 

Po lo meurkedi dous' do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè quînze et lè jonâye, i fairè vîngt-cînq.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo jûdi trâhh do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè dêhh-sept et lè jonâye, i fairè vîngt-hhés.

Das lè mètinâye, il y èrè quèques rahhies et das lè mé-jo, i pourrôt y avoû dis orêges et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è cînquante.

 

Po lo vâr'di qwète do moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè quînze et lè jonâye, i fairè vîngt-dous'.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè è dêhh kilomètes è l'(h)oûre et peus è cînq lo sâ.

 

Po lo sèm'di cînq di moûs d'oût :

Tempèratûres : lè neût, i fairè trôze et lè jonâye, i fairè co vîngt-dous'.

Das lè mètinâye, il y èrè quèques rahhies et lo sâ, lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è quarante-cînq das lè mètinâye et lo sâ, i soff'rè è cînq kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è quarante.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par patoisantlorrain à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lè chette èva des bottes (le chat botté)

Lè chette èva des bottes

 

Ç'ast eune chette r'nârâye qu'so mâte i eu fât fâre eune pâre de bottes et que s'eu mîns dans l'idée d'lè rende rèche et puhhante.

        1. Lè chette eu errivé dans i bé chèté qu'lo mâte ateût în ogre, lo pus rèche qu'an èvînt jèmâs vu... Lè chette, èprès awer prîns soin d'sawer qui ast-ce qu'ateût l'ogre-lè et ç'qu'i sèveût fâre, è d'mandé è i pâler, en d'hant qu'i n'èveût-m' velu pesser si près d'so chèté sans awer èvu l'(h)onneur d'i fâre lè rèvèrence.
        2. L'ogre l'eu r'çu aussi poliment qu'lo p'leût în ogre et l'è fât s'essieutter.
        An m'ont èhhurieu, qu'eu dit lè chette qu'veus p'lîns v'chingeu en totes soûrtes de bêtes ; que veus p'lîns, par exempe, v'chingeu en lion, en èlèphant.
        Ç'ast vrâ tortot ç'lè, qu'è rèpondu l'ogre brusquement et, po v'lo montrer, v'alleûz m'veûr dev'nîn lion. Lè chette è ètu si èpovantâye de veûr i lion d'vant lèye qu'elle s'è sauvé dans les ch'naux, non sans mau ica sans dongeu, è cause de ses bottes que n'valînt rien po hayeu sus les tûles.
        3. Quèque temps èprès, lè chette, èyant vu qu'l'ogre èveût r'venu comme 'l ateût, eu d'valé et eu èvoué que'l èveût bien doté. An m'ont ca èhhurieu, qu'è dit lè mâtrasse chette, mâs je n'sêreûs lo creûre, que veus p'lîns ca v'chingeu en pus piates bêtes, par exempe de v'chingeu en rèt, en s'ris : je v'èvoûe que cè n'se pieut.
        Cè n'se pieut, qu'eu r'prîns l'ogre ; v'alleûz veûr.
        Et en mim.me temps, i s'eu chingeu en s'ris, que s'eu mîns au cor. Lè chette n'l'eu-m' pus toût vu qu'i s'eu j'té d'ssus pou lè mingeu.

                        Maurice Bouchor,
                        Fiauves

 

Mots compliqués : chèté : château ; sawer : savoir ; è i pâler : à lui parler ; en d'hant : en disant ; p'leût : pouvait ; s'essieutter : s'asseoir ; èhhurieu : assuré ; p'lîns : pouviez ; ch'nau : chéneau, gouttière ; hayeu : marcher ; doté : eu peur ; ca : encore ; s'eu mîns au cor : s'è mise à courir ; n'l'eu-m' pus toût vu : ne l'a pas plus tôt vu.

 

Grammaire :

 

Les prépositions

enteur (entre)            Lo guèhh’nnat merche enteur so grand frêre et sè grande sieu
                (le garçonnet marche entre son grand frère et sa grande sœur)

 cheûz (chez)            Mo nonon ast cheûz nate wèsîn
                (mon oncle est chez notre voisin)

dèye (derrière)            Lo meix ast dèye lè mauhon
                (le jardin est derrière la maison)

sus (sur)                To chèpé ast sus lè tauye
                (ton chapeau est sur la table)

zos (sous)            Mats tes solers zos lo lit !
                (mets tes souliers sous le lit !)

conte (contre)            Poûse tè pôlle conte lo muhh !
                (pose ta pelle contre le mur !)

5° Conjugaison

Le présent de l’indicatif des verbes cor (courir) et veûr (voir)

je cos                    je wès
te cos                    te wès
i cot                    i wèt
elle cot                    elle wèt
on cot                    an weunent
j’corans                    je wèyans
v’coreûz                    veus wèyeûz
is corent                    is weunent
ells corent                ells weunent

Le present du subjonctif du verbe r’wâtieu (regarder) et awer (avoir)

que je r’wâteusse                qu’j’èveusse
que te r’wâteusses            qu’t’èveusses
qu’i r’wâteusse                que’l èveusse
qu’elle r’wâteusse            que’l èveusse
qu’an r’wâtînssent            qu’an z-èvînssent
que je r’wâtînsses            que j’èvînsses
que veus r’wâtînsses            que v’èvînsses
qu’is r’wâtînssent                que’l èvînssent
qu’elles r’wâtînssent            que’l èvînssent


Questions :

 

1. Comment qu'lè chette s'eu prèsenté è l'ogre ?
2. Comment cite-ceul l'eu r'çu ?
3. Poquè qu'l'ogre se chinge en lion ?
4. Qu'ast-ce que fât lè chette quand elle wèt lo lion ?
5. Poquè cite-ceul i d'mande de s'chingeu en s'ris ?
6. Qu'ast-ce que'l eu fât quand l'ogre s'eu chingeu en s'ris ?
7. Qu'ast-ce que v'penseûz d'l'ogre ? Et d'lè chette ?

 

 

 

 

 

Posté par patoisantlorrain à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2017

Mètè d'lè qwètrîme semaine de julliet

Ninvâs / Einvaux (54 - L'ninville / Lunéville) :

 

 

Pou lo dimanche vîngt-trôhh di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè quînze et lè jonêye, i f'rè vîngt-trôhh.

Lo taps vè s'rèkairi et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo lundi vîngt-qwète di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè qwètôhhe et lè jonêye, i f'rè dèyh-nûf.

Y èrè des hhâwêyes que pourrînt beilli des nouêyes et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante-cînq.

 

Pou lo mègui vîngt-cînq di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè trâze et lè jonêye, i f'rè vîngt'.

Y èrè des hhâwêyes et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo mècredi vîngt-hhèys di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè qwètôhhe et lè jonêye, i f'rè vîngt-trôhh.

Lo taps vè s'rèkairi et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo jûdi vîngt-sept di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè sâze et lè jonêye, i f'rè vîngt-dous'.

Y èrè quèques hhâwêyes et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo venr'di vîngt-(h)ieût' di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè quînze et lè jonêye, i f'rè vîngt-qwète.

Lo taps vè s'rèkairi et lo vat soff'rè è quînze kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo sèm'di vîngt-nûf di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè qwètôhhe et lè jonêye, i f'rè vîngt-nûf.

I f'rè di s'lo et lo vat soff'rè è dèyhh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Pou lo dimanche trente di mwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè dèyhh-sept et lè jonêye, i f'rè vîngt-cînq.

I poourrôt y awer d'lè grale l'èprès-midi et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è septante.

 

Pou lo lundi trente-et-înk di mpwès d'julliet :

Tempèratûres : lo paneuyt, i f'rè sâze et lè jonêye, i f'rè vîngt-sept.

Y èrè quèques hhâwêyes et lo vat soff'rè è moins d'cînq kilomètes è l'(h)oûre èvo des côps d'vat è quarante-cînq.

 

 

 

Chattancout / Chattancourt (55 - Verdun) :

 

 

Pou le dimanche vingt-trois don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri treize et la journaye, i f'ri vingt'.

Le temps vâ s'iclaircir et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le lundi vingt-quate don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri onze et la journaye, i f'ri dix-sept.

I n'y ari dis hôlayes qui pourrint bailli dis orâges et le vent soufful'ri à quinze kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le mârdi vingt-cinq don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri douze et la journaye, i f'ri dix-(h)uit'.

I n'y ari quèques hôlayes et le vent soufful'ri co à quinze kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le mercredi vingt-six don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri co douze et la journaye, i f'ri vingt-trois.

Le temps vâ s'iclaircir et le vent soufful'ri à dix kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le jeudi vingt-sept don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri seize et la journaye, i f'ri vingt'.

I n'y ari quèques hôlayes et le vent soufful'ri co à dix kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le venr'di vingt-(h)uit' don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri treize et la journaye, i f'ri vingt-daws.

Le temps vâ s'iclaircir et le vent soufful'ri à quinze kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le sam'di vingt-neuf don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri seize et la journaye, i f'ri vingt-sept.

Le temps vâ co s'iclaircir et le vent soufful'ri à vingt kilomètes à l'(h)eure.

 

Pou le dimanche trente don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri dix-neuf et la journaye, i f'ri vingt-quate.

I n'y ari quèques hôlayes et le vent soufful'ri à vingt-cinq kilomètes à l'(h)eure avo dis côps d'vent à cinquante-cinq.

 

Pou le lundi trente-et-in don mois d'juyet :

Tempèratûres : pârnoyt, i f'ri quinze et la journaye, i f'ri vingt-cinq.

I n'y ari co quèques hôlayes mâs pârnoyt, i pourrât y awoi d'la grale et le vent soufful'ri à cinq kilomètes à l'(h)eure.

 

 

 

Failly (57 - Metz) :

 

 

Po lo dimanche vingt-treûhh don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè quinze et lè jonâye, i f'rè vingt-et-înk.

Lo temps vâ s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è vingt kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo lundi vingt-qwète don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè trôze et lè jonâye, i f'rè dih-nieuf.

I n'y èrè des halâyes que pourrînt beilleu des orêges et lo vent hhoffeuyerè è quinze kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo mârdi vingt-cinq don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè ca trôze et lè jonâye, i f'rè ca dih-nieuf.

I n'y èrè ca des halâyes et lo vent hhoffeuyerè è dihh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo mèkeurdi vingt-hhihh don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè qwètoûhhe et lè jonâye, i f'rè vingt-treûhh.

Lo temps vâ s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè ca è dihh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo jeudi vingt-sept don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dihh-sept et lè jonâye, i f'rè vingt-et-înk.

I n'y èrè quèques halâyes et lo vent hhoffeuyerè tojos è dihh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo venr'di vingt-(h)ut' don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè qwètoûhhe et lè jonâye, i f'rè vingt-treûhh.

Lo temps vâ s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è quinze kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo sèm'di vingt-nieuf don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dihh-sept et lè jonâye, i f'rè vingt-nieuf.

Lo temps vâ ca s'rèkiairi et lo vent hhoffeuyerè è dihh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo dimanche trente don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè dih-nieuf et la jonâye, i f'rè vingt-cinq.

I n'y èrè des halâyes que pourrînt beilleu des orêges l'èprès-midi et lo vent hhoffeuyerè è vingt-cinq kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è swessante-cinq.

 

Po lo lundi trente-et-înk don mwès d'juyet :

Tempèratûres : lo pernut, i f'rè quinze et lè jonâye, i f'rè vingt-hhihh.

I n'y èrè quèques halâyes mâs lo pernut, i pourreût y awer d'lè grale et lo vent hhoffeuyerè è dihh kilomètes è l'(h)oûre èva des coups d'vent è quarante.

 

 

 

Lo Vèyti / le Valtin (88 - haut do HHlouhh / col de la Schlucht) :

 

 

Po lo dîmonche vîngt-trâhh do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè trôze et lè jonâye, i fairè dêh-(h)eût'.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè è dêhh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo lîndi vîngt-qwète do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè dêhh et lè jonâye, i fairè quînze.

Il y èrè quèques rahhies et lo vat soff'rè co è dêhh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo mwâdi vîngt-cînq do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè nûf et lè jonâye, i fairè co quînze.

Il y èrè dis rahhies et lo vat soff'rè è mons d'cînq kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo meurkedi vîngt-hhés do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè dêhh et lè jonâye, i fairè dêhh-(h)eût'.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè è dêhh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo jûdi vîngt-sept do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè dôze et lè jonâye, i fairè co dêh-(h)eût'.

Il y èrè quèques rahhies et lo vat soff'rè co è dêhh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo vâr'di vîngt-(h)eût' do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè onze et lè jonâye, i fairè vîngt'.

Lo taps vè s'rèkiaihhi et lo vat soff'rè tocoûs è dêhh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo sèm'di vîngt-nûf do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè onze et lè jonâye, i fairè vîngt-cînq.

I fairè do s'lo et lo vat soff'rè tocoûs è dêhh kilomètes è l'(h)oûre.

 

Po lo dîmonche trente do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè sôze et lè jonâye, i fairè vîngt-trâhh.

I pourrôt y avoû dè grale das lè mé-jo et lo vat soff'rè è vîngt kilomètes è l'(h)oûre èvo co dis kûnps d'vat è septante.

 

Po lo lîndi trente-et-în do moûs d'julliet :

Tempèratûres : lè neût, i fairè qwètôhhe et lè jonâye, i fairè co vîngt-trâhh.

Il y èrè quèques rahhies et lo vat soff'rè è dêhh kilomètes è l'(h)oûre èvo dis kûnps d'vat è swessante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par patoisantlorrain à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lo Mémé mèd'cîn

Lo Mèmé mèd'cîn (patwès d'Font'no) :

 

Lo Mèmé è èvu tot d’în côp, et on n’sêrè j’mâs pouquè, l’invie d’eppenre lè mèd’cîne.
        ‘L è ‘tu vâr lo r’boutoux, lo Boubou, et ‘l è d’mandé s’i pouvôr ête s’n èlêve in.ne sémin.ne o dous’.
        Cè cheût bié, Mèmé, j’vais vâr lo Gérârd, l’adjoint â mâre qu’è d’mandé qu’jé v’neuhhe, in.nè t’pourrès vâr sus pièce.
        Lo Mèmé è sint lo Boubou chiéz lo Gérârd, â Bout des Kin.nes, è dinvié grand ses eux et ses doux èrôilles.
        Lo r’boutoux è r’wêtié è pwin.ne lo Gérârd, que s'piaindôr sus so lét et ‘l è dit :
        C’n’ost rié, Gérârd. T’es bouffé trop d’mirâbelles. T’os în grôs sôlâd, elles n’sont-m’ co mè’usses. Jun.ne lo sâ, bwos în godot d’fran.notte, et d’main, t’s’rès frihh derrié to ch’vâ !
        Lo Mèmé ost sus lo cul d’auyi tortot ç’lè et si vite. Sâtant fueûs d’lè ferme di Gérârd :
        Sâpré vingt dious’, Boubou, ti, t’os în bwin, comm’ost-ce qué t’es fait ? Té n’l’es mim.me mi touchié, rié.
        Ç’ost tot simple, Mèmé, j’ai r’wêtié zos lo lét, et j’ai vu qu’i n’y èvôr în cageot d’mirâbelles mâ mè’usses èvon în mâ d’nôyons. I n’fât-m’ ête sorcié pou sovwor d’què que‘l ost molêde.
        Lo Mèmé, lo lond’d’main, èprès ovwor compris în pô vite qu’lè mèd’cîne ‘tôr mout simple, è dècidé d’lè faire lu-mim.me.
        Sèvant qu’lo Lucien di Bout des Kin.nes ‘tôr în pô mâ foutu, ‘l i è propôsé ses services. ‘L è ontré dons lè chambe, è r’wêtié zos lo lét di Lucien, et y è vu ène pâre dé pètîns.
        Ç’ost lè mim.me chôse, Lucien, qu’i è dit lo Mèmé, né minge pius tant d’pètîns ! Bwos în godot d’fran.notte, in.ne bwin.ne neûtie et d’main t’s’rès frihh derrié to ch’vâ !

 

Lo Mèmé mèd'cîn (patwès di cougnat de L'ninville) :

 

Lo Mémé è èvu tot d'în côp, et on n'sêré jèmais pourqwè, l'envie d'eppenre lè mèd'cîne.
        'L è ètu vôr lo r'bouteûx, lo Boubou, et 'l è d'mandé s'i pouvôt ête s'n èlêve ène semaine ou dous'.
        Cè cheût bîn, Mémé, j'vais vôr lo Gèrêrd, l'adjoint â maire qu'è d'mandé que j'venèhhe, anlè t'pourrès vôr sus pièce.
    Lo Mémé è hheu lo Boubou^chîz lo Gèrêrd, â Bout des Tiênes, è d'vé grand ses œils et ses doux arâilles.
        Lo r'bouteûx è r'wêti è pweine lo Gèrêrd que s'piaindôza sus so lèyt et 'l è dit :
        Ç'n'ast rîn, Gèrêrd. T'es bouffé trop d'mirâbelles. T'as în grôs galafe, elles n'sont-m' ca meûres. Jûne lo swêr, bwès în godat d'frênatte, et d'main, t's'rès bîn portant derri to ch'wâ !
        Lo Mèmé ast sus lo tiu(l) d'auyi tout' cè et si vite. Sâtant fûs d'lè ferme di Gèrêrd :
        Sapré vingt dious', Boubou, teu, t'as în bon, comment qu't'es fait ? Te n'l'es même meu touchi, rîn.
        Ç'ast tot simple, Mémé, j'ai r'wêti zos lo lèyt, et j'ai vu qu'y avôt în cageot d'mirâbelles mâ meûres avo în tâs d'neûyons. I n'fât-m' ête sorcî po sawer d'qwè que'l ast malêde.
        Lo Mémé, lo lend'main, après awer compris în pô vite qu'lè mèd'cîne atôt mout simple, è dècidé d'lè faire lu-même.
        Sèvant qu'lo Lucien di Bout des Tiênes atôt în pô mâ foutu, i li è propôsé ses services. 'L è entré dans lè chambe, è r'wêti zos lo lèyt di Lucien, et y è vu ène paire de patins.
        Ç'ast lè même chôse, Lucien, qu'li è dit lo Mémé, èn'minge pus tant d'patins ! Bwès în godat d'frênatte, ène bonne neûtie et d'main t's'rès bîn portant derri to ch'wâ !



Le Mèmé mèd'cin (patois d'Cum'nêres) :

 

Le Mémé i yoy tout d'in côp, et on n'sari jamâs pouquoi, l'envie d'appenre lè mèd'cîne.
        Il i ité woir le r'boutaws, lo Boubou, et il i d'mandé s'i pouvat îte son èlêve ine semayne aw daws.
        Ça choit bin, Mémé, j'vâs woir le Gèrâd, l'adjoint au mâre qu'i d'mandé que j'venîs, ainlà t'pourrîs woir sus place.
    Le Mémé è seuyvi l'Boubou assîz l'Gèrâd, au Bout dis Canes, i douvri grand sis oils et sis daws orailles.
        Lo r'boutaws i ripî à pwane le Gèrâd qui s'plaindat sus s'layt et il i dit :
        Ç'n'ast rin, Gèrâd. T'îs bouffé trop d'mirâbelles. T'as in groûs goulafe, elles n'sont-m' co meures. Jûne le soir, bois in godat d'frânatte, et d'main, t's'rîs bin poûrtant derri te ch'vau !
        Le Mèmé ast sus l'cul d'oyi tourtout ç'la et si vite. Soûrtant d'la ferme don Gèrâd :
        Sapré vingt dious', Boubou, ti, t'as in bon, coummat qu't'îs fât ? Te n'l'îs même mi touchi, rin.
        Ç'ast tout simple, Mémé, j'â ripî zous l'layt, et j'â vu qu'i n'y avat in cageot d'mirâbelles vertes avo in tâs d'nawyons. I n'faut-m' îte sorcier pou sawoi d'quoi qu'il ast malâde.
        Le Mémé, le lend'main, après awoi comprins ine miatte vite qu'la mèd'cîne itat mawt simple, i dicidé d'la fâre lu-même.
        Savant que l'Lucien don Bout dis Canes itat ine miatte mau foutu, i li i propôsé sis services. Il i entré das la chambe, i ripî zous l'layt don Lucien, et y i vu ine pâre de chaussons.
        Ç'ast la même choûse, Lucien, qu'li i dit l'Mémé, èn'minge pus tant d'chaussons ! Bois in godat d'frânatte, ine bonne neuytie et d'main t's'rîs bin poûrtant derri te ch'vau !


 

Lo Mèmé mèd'cîn (patwès d'Failly) :

 

Lo Mémé eu èvu tot d'i coup, et an n'sêront jèmâs poquè, l'envèe d'eppenre lè mèd'cîne.
        'L eu ètu veûr lo r'botoux, lo Boubou, et 'l eu d'mandé s'i p'leût ête s'n èlêve eune semin.ne ou dous'.
        Cè ch bîn, Mémé, j'vâs veûr lo Gèrârd, l'adjoint au mâre qu'eu d'mandé que j'veneusse, anlè t'pourrès veûr sus pièce.
    Lo Mémé è hhu lo Boubou cheûz lo Gèrârd, au Bout des Kin.nes, eu d'vé grand ses œils et ses doux arâilles.
        Lo r'botou eu r'wâtieu è pwin.ne lo Gèrârd que s'piaindeût sus so lit et 'l eu dit :
        Ç'n'ast rien, Gèrârd. T'es bouffé trap d'mirâbelles. T'as în groûs galafe, elles n'sont-m' ca mûres. Jûne lo seûr, bwès i godat d'frânatte, et d'main, t's'rès valhhant dèyeu to ch'vau !
        Lo Mèmé ast sus lo cul d'oûyi tout' cè et si vite. Soûrtant d'lè ferme don Gèrârd :
        Sapré vingt dious', Boubou, teu, t'as în bwin, comment qu't'es fât ? Te n'l'es mim.me meu tocheu, rien.
        Ç'ast tot simple, Mémé, j'â r'wâtieu zos lo lit, et j'â vu qu'y n'èveût i cageot d'mirâbelles mau mûres èva i moncé d'nawyons. I n'faut-m' ête soûrcieu po sawer d'qwè que'l ast malêde.
        Lo Mémé, lo lend'main, èprès awer comprîns i poû vite qu'lè mèd'cîne ateût mout simple, eu dècidé d'lè fâre lu-mim.me.
        Sèvant qu'lo Lucien don Bout des Kin.nes ateût i poû mau fotu, i li eu propoûsé ses services. 'L eu entré dans lè chambe, eu r'wâtieu zos lo lit don Lucien, et y eu vu eune pâre de chaussons.
        Ç'ast lè mim.me choûse, Lucien, qu'li eu dit lo Mémé, eun'minge pus tant d'chaussons ! Bwès i godat d'frânatte, eune bonne nutèye et d'main t's'rès valhhant dèyeu to ch'vau !


 

Lo Mèmé mèdicé (patwès do Vèyti) :

 

Lo Mémé eureut tot d'în kûnp, et a n'sêré jamais poquè, l'envie d'eppâre lè mèd'cîne.
        I n-alleut vêr lo r'botou, lo Boubou, et i d'mandeut s'i p'ait ête s'n èlêve ène semaine ou dous'.
        Cè chêt bé, Mémé, j'vais vêr lo Gèrârd, l'adjoint au maire qu'è d'mandé que j'veneusse, dîna t'pourrès vêr sus pièce.
    Lo Mémé séveut lo Boubou chîz lo Gèrârd, au Bout dis Bores, d'weut grand sis eux et sis doux èrâilles.
        Lo r'botou spieut è pône lo Gèrârd que piandaizeûr sus so lét et i d'heut :
        Ç'n'ast ré, Gèrârd. T'es bouffé trop d'mirâbelles. T'as în groûs galafe, elles n'sot co mi mèyeûres. Jûne lo sâ, boûs în voûrre d'frênatte, et d'main, t's'rès frihh derri to ch'vau !
        Lo Mèmé ast sus lo cul d'auyi tout' cè et si vite. Reuhhant fûs d'lè ferme do Gèrârd :
        Sapré vingt dious', Boubou, ti, t'as în bon, k'mmat qu't'es fait ? Te n'l'es même mi touchi, ré.
        Ç'ast tot simple, Mémé, j'ai spî zos lo lét, et j'ai vu qu'il avoût în cageot d'mirâbelles mau mèyeûres èvo în m'yau d'pîrres. I n'faut mi ête sorcî po savoû d'què que'l ast malêve.
        Lo Mémé, lo lèn'demain, èprès avoû compris ène câille vite qu'lè mèd'cîne îre mout simple, dècideu d'lè faire lu-même.
        Sèvant qu'lo Lucien do Bout dis Bores îre ène câille mau foutu, i li propôseut sis services. Il atreut das lè chambe, spieut zos lo lét do Lucien, et vèyeut ène paire de chaussos.
        Ç'ast lè même chôse, Lucien, qu'li d'heut lo Mémé, èn'minge pus tant d'chaussos ! Boûs în voûrre d'frênatte, ène bonne neûtie et d'main t's'rès frihh derri to ch'vau !



 

 

 

Posté par patoisantlorrain à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lè pointe de fêr

Einvaux

 

Lè pointe de fêr

 

1. Commat qu'sont les bouts d'lè pointe ?
2. Pourqwè qu'lè pointe è ène tête piète et i bout pointu ?
3. Qu'ôst-ce que fait lè pointe quand on taque sus lè tête ?
4. Qu'ôst-ce que fait lè pointe sus lo marbe ?
5. Qu'ôst-ce que fait lè lâme de couté sus lè pointe de fêr ?

R'wêtas bin : ène pointe de fêr. 1. Commat que j'pouyas hôyi lo bout pièt ? Enfonças è mwètî ène pointe das ène pyinche. Commat ? 2. Qu'ôst-ce qu'erriv'rôt si on taquôt sus lo bout pointu ? Taquas lè pointe de coté. 3. 'L er'prend-ti sè premêre forme èprés ? 'L ast-ti 'lastique ? Frottas lè pointe sus di marbe : 4. Lè lâme de couté. 5. Ène nûve pointe et ène pointe reûillie : compèras.

L'has : Lè pointe è ène tête piète, et i bout pointu que renteure aihimat das lo bôs. 2. On pût dèformer lè pointe mais elle n'ast-m' 'lastique. 3. 'L ast pus duhhe que lo marbe mais moins duhhe que l'ècî. 4. Lè pointe ast d'fêr, i mètal duhh, qu'on pût dèformer, qu'n'ast-m' 'lastique, et que reûille è lè frahhou.

Rèpondas : Pourqwè qu'lè pointe è ène tête piète ? i bout pointu ? Qu'ôst-ce qu'ast lo pus duhh, lo marbe ou bin lè pointe de fêr ? Lo couté ou bin lè pointe ?

Complètas : Lè pointe ast de...        , i mètal duhh, qu'n'ast-m' 'lastique et que...        è lè frahhou.

Epparnas : Lè pointe de fêr renteure aihimat das lo bôs pace que so bout ast pointu.


 

 

Chattancourt

 

La pointe en fer

 

1. Coummat qu'sont lis bouts d'la pointe ?
2. Pouquoi qu'la pointe i ine tîte plate et in bout pointu ?
3. Qu'ast-ce que fât la pointe quand on toque sus la tîte ?
4. Qu'ast-ce que fât la pointe sus l'marbe ?
5. Qu'ast-ce que fât l'almalle sus la pointe en fer ?

Ripians bin : ine pointe en fer. 1. Coummat que j'pouvans app'ler l'bout plat ? Afonçans à moitî ine pointe das ine planche. Coummat ? 2. Qu'ast-ce qui arriv'rat si on toquat suis l'bout pointu ? Toquans la pointe de coûté. 3. Elle er'prend-ti sa prumêre forme après ? Elle ast-ti ilastique ? Frottans la pointe sus don marbe : 4. L'almalle. 5. Ine pointe neuve et ine pointe reuillie ; comparans.

Lèysans : La pointe i ine tîte plate, et in bout pointu qui renture âsimat das l'bôs. 2. On peut diformer la pointe mâs elle n'ast-m' ilastique. 3. Elle ast pus deure que l'marbe mâs moins deure que l'acier. 4. La pointe ast en fer, in mètal deur, qu'on peut diformer, qui n'ast-m' ilastique, et qui reuille à la frachaw.

Ripondans : Pouquoi qu'la pointe i ine tîte plate ? in bout pointu ? Qu'ast-ce qu'ast lo pus deur, le marbe aw bin la pointe en fer ? lo cawti aw bin la pointe ?

Complètans : La pointe ast de...        ; in mètal deur, qui n'ast-m' ilastique et qui...

Appurnans : La pointe en fer renture âsimat das l'bôs pace que s'bout ast pointu.
 

 

 

Failly

 

Lè pointe de fêr

 

2. Poquè qu'lè pointe è eune tête piète et i bout pointu ?
3. Qu'ast-ce que fât lè pointe quand an taquent sus lè tête ?
4. Qu'ast-ce que fât lè pointe sus lo marbe ?
5. Qu'ast-ce que fât l'almelle sus lè pointe de fêr ?

R'wâtans beun' : eune pointe de fêr. 1. Comment que j'p'lans hoûyeu lo bout pièt ? Enfonçans è mointieu eune pointe dans ène pyinche. Comment ? 2. Qu'ast-ce qu'erriv'reût si an taquînt sus lo bout pointu ? Taquans lè pointe de coté. 3. 'L er'prend-ti sè premîre forme èprés ? 'L ast-ti 'lastique ? Frottans lè pointe sus don marbe : 4. L'almelle. 5. Eune nieuve pointe et eune pointe enreûillâye : compèrans.

L'hans : Lè pointe è eune tête piète, et i bout pointu que renteure âhieument dans lo boûs. 2. An pieunent dèfourmer lè pointe mâs elle n'ast-m' 'lastique. 3. 'L ast pus duhhe que lo marbe mâs moins duhhe que l'ècieu. 4. Lè pointe ast d'fêr, i mètal duhh, qu'an pieunent dèfoûrmer, qu'n'ast-m' 'lastique, et que reûille è lè frahhou.

Rèpondans : Poquè qu'lè pointe è eune tête piète ? i bout pointu ? Qu'ast-ce qu'ast lo pus duhh, lo marbe ou beun' lè pointe de fêr ? Lo couté ou beun' lè pointe ?

Complètans : Lè pointe ast de...        , i mètal duhh, qu'n'ast-m' 'lastique et que...        è lè frahhou.

Eppeurnans : Lè pointe de fêr renteure âheuiment dans lo boûs pace que so bout ast pointu.

 

 

Le Valtin

 

Lè pwète de fwé

 

1. K'mmat qu'sot lis bouts d'lè pwète ?
2. Poquè qu'lè pwète è ène tête piète et în pwètant bout ?
3. Qu'ôst-ce que fait lè pwète quand a taque sus lè tête ?
4. Qu'ôst-ce que fait lè pwète sus lo marbe ?
5. Qu'ôst-ce que fait l'almelle sus lè pwète de fwé?

Spias bé : ène pwète de fwé. 1. K'mmat que j'p'as heuchi lo bout pièt ? Èfonças è mwètî ène pwète das ène pyinche. K'mmat ? 2. Qu'ôst-ce qu'erriv'rôt si a taquait sus lo pwètant bout ? Taquas lè pwète de coté. 3. 'L eur'prad-té sè premêre forme èprés ? 'L ast-té 'lastique ? Frottas lè pwète sus do marbe : 4. L'almelle. 5. Ène nûve pwète et ène pwète èreu'ie : compèras.

L'has : Lè pwète è ène tête piète, et în pwètant bout que rateure aihimat das lo bûns. 2. A pût dèformè lè pwète mais elle n'ast-m' 'lastique. 3. 'L ast pus duhhe que lo marbe mais mons duhhe que l'ècî. 4. Lè pwète ast d'fwé, i mètal duhh, qu'a pût dèformè, qu'n'ast-m' 'lastique, et que reûille è lè mèchou.

Rèpondas : Poquè qu'lè pwète è ène tête piète ? în pwètant bout ? Qu'ôst-ce qu'ast lo pus duhh, lo marbe ou bé lè pwète de fêr ? Lo couté ou bé lè pwète ?

Complètas : Lè pwète ast de...        , i mètal duhh, qu'n'ast-m' 'lastique et que...        è lè mèchou.

Eppeurnas : Lè pwète de fwé rateure aihimat das lo bôs pace que so bout ast pwètant.


 

 

 

Posté par patoisantlorrain à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]