Comme je l'indique dans le titre, ce blog sera consacré aux patois lorrains romans, non pas le français régional mais la langue d'oïl qui était employée jusque dans les années 1930, voire 1950 dans les Hautes-Vosges. Aujourd'hui, on trouve encore des patoisants dans les Hautes-Vosges et en Moselle romane (Nied, Saulnois). Mais contrairement aux locuteurs du début du siècle, élevés en patois et souvent monolingues, les patoisants actuels ont appris le patois avec leurs grands-parents ou les vieilles personnes qu'ils entendaient. Le patois survit à travers quelques associations qui font du théâtre ou des réunions de patois.

Vous pouvez retrouver mon ancien blog ici