Einvaux

(On vè m'dîre qu'en patois, lè "betterave", ç'ast lè lisette. Yô,n ç'ast bin vrai tortot ç'lè, mais ç'ast lè "betterave fourragère", lè celle qu'on beille è mingi ês vèches, ês ch'wâs et ca ês pouhhés).

 

Ène grôsse rècîne : LÈ ROÛGE BETT'RÂVE

1. Quée couleur è lo d'ssus d'lè fouillatte ? lo d'zos ?
2. Qu'ôst-ce qu'é crahhu sus lè grôsse rècîne ?
3. Qu'ôst-ce que j'wèyas das lè châ ?
4. Èvo qwè qu'on fait lo seuke ?

R'wêtas bin : Les fouillattes. Combin qu'y en è ? Zute forme ? D'wèce que pèkont les fouillattes ? 1. Dessinas ène fouillatte et ca ses weines. Lo bout qu'tôt das lè têrre : so nom ? sè forme ? so pwèds (compèrer è ène kêratte) ? Sè couleur en bèhh ? en hât ? 2. Combin d'rangies de piates rècînes ? Côpas lè bett'râve. 3. Mattas lè châ frahh'mat côpêye conte i buvârd. Gota lè châ d'lè bett'râve.

L'has : 1. Das lo champ, chèque bett'râve ast marquêye d'ène grôsse toquêye de lêhhes fouillattes è grôsse weines. 2. Das lè têrre, 'l enfonce lo pus grand bout d'ène tot grôsse rècîne que pouke léye-même, sus doux rangies, ène tignesse de rècînes mout fines. Lè châ, trèvêhhie pa tot-piein d'cordons wèce que colôt d'das lo mingi, ast pyin.ne de jus seucré. 3. Y è des bett'râves qu'on r'tîre di seuke, on les hôye bett'râves seucriêres.

Rèpondas : Lè bett'râve n'è-ti qu'ène seule rècîne ? Lo seuke se mat-ti en mouyaux das tout' les rècînes ? Pourqwè qu'on dit qu'lè bett'râve ast ène piante qu'ast utile ?

Complètas : Lè bett'râve fait tot-piein d'mouyaux d'...         das sè tot grôsse rècîne.

Epparnas : Das lè grôsse rècîne de lè bett'râve, y è di seuke.


 

Chattancourt

 

Ine groûsse racine : LA BETT'RÂVE ROUGE

1. Quée coulaw i le d'ssus d'la fûye ? Le d'zous ?
2. Qu'ast-ce qu'é poûssi sus la groûsse racine ?
3. Qu'ast-ce que j'woiyans das la châ ?
4. Avo quoi qu'on fât le suke ?

Ripians bin : Lis fûyes. Combin qu'i n'y en i ? Loû forme ? D'wace que pârtont lis fûyes ? Dissinans ine fûye aco sis veines. Le bout qu'itat das la terre : s'nom ? sa forme ? s'poids (comparer à ine cârotte) ? Sa coulaw en bâs ? en haut ? Combin d'rangies d'piotes racines ? Cawpans la bett'râve. 3. Mettans la châ frach'mat cawpaye conte in buvârd. Goûtans la châ d'la bett'râve.

Lèysans : 1. Das le champ, chaque bett'râve ast marquaye d'ine groûsse toquaye de lârges fûyes à groûsses veines. 2. Das la terre, elle afonce le pus groûs bout d'ine tout groûsse racine qui poûrte laye-même, sus daws rangies, ine tignasse de racines mawt fines. La châ, traversaye pa tout-plein d'coûrdons yaw que coulat d'das le mingi, ast pleine de jus sucré. 3. I n'y i dis bett'râves qu'on r'tîre don suke, on lis appelle bett'râves sucrières.

Ripondans : Ast-ce que la bett'râve n'i qu'ine seule racine ? Ast-ce que le suke se met en tâs das tourtous lis racines ? Pouquoi qu'on dit qu'la bett'râve ast ine plante qu'ast utile.

Complètans : La bett'râve fât tout-plein d'tâs d'...         das sa tout groûsse racine.

Appurnans : Das la groûsse racine de la bett'râve, i n'y i don suke.

 

 

Failly

 

Eune groûsse rèceune : LÈ ROGE BETT'RÂVE

1. Quée coleûr è lo d'ssus d'lè feuille ? lo d'zos ?
5. Qu'ast-ce qu'è crahhi sus lè groûsse rèceune ?
3. Qu'ast-ce que j'wèyans dans lè châ ?
4. Èva qwè qu'an font lo seuke ?

R'wâtans beun' : Les feuilles. Combeun' qu'y en è ? Zoûs foûrme ? D'où'st-ce que pertent les feuilles ? 1. Dessinans eune feuille ica ses win.nes. Lo bout qu'ateût dans lè têrre : so nom ? sè foûrme ? so pwèds (compèrer è eune câratte) ? Sè coleûr en bèhh ? en haut ? 2. Combeun' d'enfilâyes de piates rèceunes ? Coupans lè bett'râve. 3. Mattans lè châ frahh'ment coupâye conte in pôpieu lachant. Gotans lè châ d'lè bett'râve.

L'hans : 1. Dans lo champ, chèque bett'râve ast merquâye d'eune groûsse taquâye de larges feuilles è groûsses win.nes. 2. Dans lè têrre, 'l enfonce lo pus grand bout d'eune tot groûsse rèceune que poûte lêye-mim.me, sus doux enfilâyes, eune crignesse de rèceunes mout fines. Lè châ, treuversâye pa tot-piein d'coûrdons où'st-ce que coleût d'dans lo mingieu, ast pyin.ne de jus seucré. 3. Y é des bett'râves qu'an r'tîrent don seuke, an les hoûyent bett'râves seucrières.

Rèpondans : Ast-ce que lè bett'râve n'è qu'eune seule rèceune ? Ast-ce que lo seuke se mat en moncés dans tout' les rèceunes ? Poqué qu'an dîhhent qu'lè bett'râve ast eune piante qu'ast eutile ?

Complètans : Lè bett'râve fât tot-piein d'moncés d'...         dans sè tot groûsse rèceune.

Eppeurnans : Dans lè groûsse rèceune de lè bett'râve, y è don seuke.

 

 

Le Valtin

 

 

Ène groûsse rècîne : LÈ ROGE BETT'RÂVE

1. Quée couleur è lo d'ssus d'lè fouillatte ? lo d'zos ?
2. Qu'ôst-ce qu'è creû sus lè groûsse rècîne ?
3. Qu'ôst-ce que j'vèyas das lè châ ?
4. Èvo què qu'a fait lo seuke ?

Spias bé : Lis fouillattes. Cabé qu'i n-î ? Lû forme ? D'où'st-ce que pwatat lis fouillattes ? 1. Deussinas ène fouillatte et co ses voûnes. Lo bout qu'îre das lè têrre : so na ? sè forme ? so pwèds (comparè è ène câratte) ? Sè couleur bès ? haut ? 2. Quante rangies de p'tites rècînes ? Kûnpas lè bett'râve. 3. Botas lè châ frahh'mat kûnpâye ècate în buvârd. Gotas lè châ dè bett'râve.

L'has : Das lo champ, chèque bett'râve ast marquâye d'ène groûsse treuche de lâges fouillattes è groûsses voûnes. 2. Das lè tîrre, elle èfonce lo pus grand bout d'ène tot groûsse rècîne que poute lée-même, sus doux rangies, ène chev'lûre de rècînes mout fines. Lè châ, trèwêhhie pa trop-bé dis cordos où'st-ce que colait d'das lo mingi, ast pieine de jus seucrè. 3. Il î dis bett'râves qu'a r'tîre do seuke, a lis heuche bett'râves seucrières.

Rèpondas : Ast-ce que lè bett'râve n'è qu'ène seule rècîne ? Ast-ce que lo seuke s'bote en m'yaux das tout' lis rècînes ? Poquè qu'is d'hat qu'lè bett'râve ast ène piante qu'ast étèye ?

Complètas : Lè bett'râve fait trop-bé dis m'yaux d'...        das sè tot groûsse rècîne.

Eppeurnas : Das lè groûsse rècîne dè bett'râve, il î do seuke.