Treûhieume èl'çon (patois messin)

 

 

Lo mau èvîsieu Riquet

 

Lè moman don jane Riquet, obligeâye de perti, l'èveût beilleu è werdeu è sè sieu Marcelle qu'èveût èprové po rien d'l'emmwin.neu en promwin.nâde. Lo Riquet èveût contunieu è d'marer dans lo jerdîn. Profitant d'i moment qu'sè sieu r'wâtieût pus lon, i s'èveût sauvé po fâre âque que'l èveût dans lè tête.

    1. Lo jerdîn sane vûde. Calme po eune fwès dans les èlentors. Lè Marcelle ecc'mmence è doter tot-piein. Qu'ast-ce que fèyeût l'enheuré guèhhon ? Sè mêre li èveût r'commandé, è l'ecc'mmence, de d'marer tot conte lèye... Lè sâlle è mingeu... vûde ausseu ! I ne d'mareût qu'lè cuheune.
    2. O ! Riquet ! qu'elle fât, tote trembiante, en entrant. Moman t'es dèfendu d'tocheu è lè lampe è alcool.
    J'vieux hhauffieu mè pwohh po rèch'vi mes cartonnêges, mâs lè vieuille lampe-lè vâ si mau ! J'creûs qu'i n'y eu-m' essez d'alcool.
    3. En d'hant ç'lè, lo mal(h)eureûx antoûne caye lè lampe ell'mâye. I grand pat... eune bauyesse ! Lè Marcelle eu eggripcheu l'afant qu'ses (h)èbits breulent 'jè. En pessant, elle râye au muhh des hhoûwe-mains meuhhes et elle les enroûye è l'entor don coûrps de son frêre, que bauye, embeurloûdé, et hoûye sè mêre.
    4. Les fiemmes sont ètoffiâyes, mâs lè figûre rèvègieâye don Riquet s'cwèche zos eune couche de neûr, ses belles chirouilles biondes fiârent i manre got, rèpandôwes pa trinkiattes sus les briques.
    5. Lo fu eu lacheu en pessant lo brès dè bâcelle, elle n'è même rien vu. Elle pitale vik'ment les quèques fiammohhes que d'marent et r'vient vas so frêre po lo r'cwècheu d'nové èva des autes hhoûwe-mains po lo sauver.


                        F. Guillermet,
                        Mèd'mwinselle de trap.


Mots compliqués : beilleu : donné ; werdeu : garder ; sieu : sœur ; èprové : essayé ; emmwin.neu : emmener ; d'marer : demeurer, rester ; r'wâtieut : regardait ; âque : quelque chose ; sane : semble ; vûde : vide ; doter : avoir peur ; tot-piein : tout-plein, énormément ; f'yeût : faisait ; enheuré : entêté ; guèhhon : garçon ; è l'ecc'mmence : au début, au départ ; lèye : elle ; cuheune : cuisine ; hhauffieu : chauffer ; pwohh : poix, colle forte ; antoûne : étourdi ; caye : secoue vigoureusement ; grand pat : explosion ; bauyesse : cri violent ; eggripcheu : saisi ; afant : enfant ; 'jè : déjà ; râye : arrache ; muhh : mur ; hhoûwe-mains : essuie-mains ; meuhhes : humides ; enroûye : enroule ; è l'entor : autour ; bauye : crie ; embeurloûdé : éperdu ; hoûye : appelle ; rèvègiâye  : ravagée, mutilée ; neûr : noir ; chirouilles : boucles de cheveux ; fiârent : puent, exhalent ; manre : mauvais ; got : odeur, got ; trinkiattes : mèches de cheveux ; lacheu : léché ; bâcelle : jeune fille ; pitale : piétine ; vik'ment : rapidement ; fiammohhes : étincelles, flammèches ; r'cwècheu : recouvrir ; d'nové : de nouveau.

Grammaire :

 

Les conjonctions de coordination :

 

et (et)                        Mingieu et bwêre (manger et boire)

ica (et)                        Înk ica l’aute (l’un et l’autre)

mâs (mais)                    I fât bé mâs freûd (il fait beau mais froid)

pus … pus (plus … plus)                Pus i n-è d’lè piôwe, pus i n’y eu d’l’(h)erbe
                        (plus il y a de la pluie, plus il y a de l’herbe)

ou beun … ou beun (soit … soit)            Ou beun te minges ç’lè, ou beun te v’rès au lit
                        (soit tu manges cela, soit tu vas au lit)

ni … ni (ni … ni)                    Ç’n’ast ni è mingieu ni è bwêre
                        (ce n’est ni à manger ni à boire)

 

Conjugaison de penre (prendre), matte (mettre) et fâre (faire) au présent :

 

je prends, te prends, i prend, elle prend, an pran.nent (on prend), j'peurnans, v'peurneûz, is pran.nent, elles pran.nent.

je mats, te mats, i mat, elle mat, an mattent (on met), j'mattans, v'matteûz, is mattent, elles mattent.

je fâs, te fâs, i fât, elle fât, an font (on fait), j'fèyans, v'fèyeûz, is font, elles font.

 

Èlentor de signifie tout autour.

Caille signifie morceau mais aussi écaille.

 

Questions :

 

Poquè qu'lè Marcelle ecc'mmence è doter tot-piein ?
Où'st-ce qu'elle eu d'abôrd charcheu lo Riquet ?
Où'st-ce qu'elle l'eu treuvé ?
Qu'ast-ce qu'i fèyeût ?
Poquè qu'i n'y eu èvu i grand pat ?
Qu'ast-ce qu'eu errivé ?
Quées èl'çons qu'i faut tîrieu d'l'(h)istwêre-lè ?