Comme c'est bientôt Noël, un bon repas à essayer ! (c'est du deuxième degré, j'aime les animaux : j'ai un chien (un Shiba Inu) et un chat qui sont très câlins et donc pas du tout maltraîtés.

 

În bwan fricot (patois de Ban-de-Laveline - 88) :

 

in_bwan_fricot

          Ène tchette, în bwan grês matou. È n-(h)euviâ, i n’y è rîn d’si bîn pou èprès în pâle de leûres. Do tops estu, was mèneût ène (h)eure do mètîn, lè mâtrasse de mwauho eppoute et vante so lapîn bwan’ et duhh. În bwan got errîve dè couhîne. C’ast sûremot vrai. Et vèn’ci sus lè tauye note fricot. Tot lo monde se r’latche djè lis potes. Is (h)eures-lè, o z-è faim. Èprès, o s’bote ène câille è jouè is cwâtes. Snos faire do brut, lo mâte fait pessè lè tête de matou sus lo pièt dè mwauho... Lo biâ pièt... Sus lo pus biâ d’zeûs pièts. Tchèkîn d’dîre: - H’n’avwaizôr d’jè ène idée. În aute: - I m’sênaizôr bîn que c’ère ène tchette. Mais dis fwès, lis djens s’fwâtchènent et foutènent lo camp. Sovot, lis fommes eur’rodènent tripes et boyaux. Lo lèn’demain, tout’ ère rèvié et prat pou rèpwayi. I n’y è rîn d’si bwan qu’ène grêsse tchette, în bwan grês matou qu’è pessè è lè djalâye. Os d’rânes bîn èprovè onteur Noué et lo Novel-An.

 

Un bon repas

 

         Un chat, un bon gros matou. En hiver, il n'y a rien de meilleur pour après ène veillée. Autrefois, vers mninuit une heure du matin, la maîtresse de maison apporte et vante son lapin convenablement. Unne bonne odeur arrive de la cuisine. C'est sûrement vrai. Et voici sur la table notre repas. Tout le monde se relèche déjà les babines. À ces heures-là, on a faim. Après, on se met un peu à jouer aux cartes. Sans faire de bruit, le maître fait passer la tête de matou sur le plat de la maison... Le beau plat... Sur le plus beau de leurs plats. Chacun de dire : - J'en avais déjà une idée. Un autre : - Il me semblait bien que c'était un chat. Mais parfois, les gens se fâchaient et fichaient le camp. Souvent, les femmes rendaient tripes et boyaux (vomissaient). Le lendemain, tout était oublié et prêt pour recommencer. Il n'y a rien de si bon qu'un gras chat, un bon gras matou qui a passé à la gelée. Vous devriez essayer entre Noël et le Nouvel-An.