Lo valat don général Jali-Cœur

     Lo Rémy ast în afant treuvé qu'eu ètu l'wé è i montrou d'chîns sèvants, lo Vitalis. Cite-ceul l'im.me beun' et l'âdeuye, i li epprend è lîre, è ècrîre, ica è j'wer des piates coumédies èva treûs chîns sèvants, lo Capi, lè Dolce, lo Zarbino, ica lo sînge Jali-Cœur. Lè scin.ne hhuhante nos fât essister è yeune de ces coumédies que se hoûye : Lo valat de M. Jali-Cœur.

    1. Lo général Jali-Cœur s'preumwin.neût sus tout' lè scin.ne et feumeût so cigâre. I falleût veûr comme i lanceût sè feumîre au nez des gens que r'wâtînt lè scin.ne !
    2. 'L èveût l'temps long, lo général, et i commencieût è râyeu des œils comme quéqu'înk que vâ s'matte en colêre ; i s'moûdeût les potes et taqueût lè têrre èva so pieud. Au treûhieume coup d'pieud, je d'veûs rentrer sus lè scin.ne, èmwin.né pa lo Capi. Si j'èreûs oûbliyeu mo rôle, i m'l'èreût repp'lé. Au boin moment, i m'tendeût lè pette et m'prèsenteût au général.
    3. Cite-ceul, en m'wèyant, l'veût les doux brès d'în âr tot tafoûhh'té. Eh qwè ! Ç'ateût tot-lè lo valat qu'an li prèsentînt ? Peus, i v'neût me r'wâtyeu zos lo nez et toner èlento d'meu en haussant les èpaules.
    4. Sè mîne ateût si droûle que tot chèkîn craveût au rîre ; an èvînt comprîns qu'i m'peurneût po i bel antoûne ; et ç'ateût ca l'èvis des gens que r'wâtînt lè scin.ne...
    5. Èprès m'awer r'wâtyeu longtemps, lo général, prîns d'pitieu, m'fèyeût srevi è mingieu.
    Lo général creût que quand lo guèhhon èreu mingieu, i s'reu moins bête, que d'heût lo Vitalis, j'allans veûr celè.
    6. Et j'm'essieutteûs devant eune piate tauye qu'èveût ètu drassâye, eune serviatte poûsâye sus m'n essieutte.
    Qu'ast-ce que j'p'leûs fâre d'ceutte serviatte-lè ?
    Lo Capi m'montreût que j'deveûs lè penre po me 'hhoûweu lè boche.
    Èprès awer bien qwèri, je m'moucheûs d'dans. Lè-d'ssus, lo général s'goûrieût au rîre, et lo Capi cheuyeût è r'vês doûs, les qwète pettes en l'âr, en m'wèyant si bête.
    7. Wèyant que je m'trompeûs, je r'wâtyeûs d'nové lè serviatte, me d'mandant ç'que j'p'l'eûs beun' en fâre.
    Enfîn, eune idée me v'neût dans lè tête : j'rouleûs lè serviatte et j'en f'yeûs eune grèvète.
    Novelles chèhh'lâyes don général, et lo Capi que r'cheuyeût d'nové è r'vês-doûs en s'goûriant au rîre.
    8. Et anlè jusqu'au moment où'st-ce que lo général, èguècieu, m'râyeût d'mè chîre, s'essieutteût è mè pièce et mingeût mo d'junon.

                        Hector Malot,
                        Sans Fèmille


Mots difficiles : valat : domestique ; l'wé : loué ; cite-ceul : celui-ci ; âdeuye : aide ; hhuhante : suivante ; hoûye : appelle ; râyeu des œils : ouvrir de grands yeux ; potes : lèvres ; taqueût : frappait ; tafoûhh'té : désolé ; antoûne : imbécile ; essieutteûs : asseyais ; p'leûs : pouvais ; 'hhoûweu : essuyer ; qwèri : cherché ; s'goûrieut au rire : se tordait de rire ; cheuyeût è r'vês-doûs : tombait à la renverse ; grèvète : cravate ; chèhh'lâyes : gros éclats de rire ; èguècieu : agacé ; râyeût d'mè chîre : m'arrachait de ma chaise.

 

Grammaire

 

a)    Les pronoms personnels, compléments d’objet direct            

mo (me)             lo tonneûrre mo fât doter
                (le tonnerre m’effraie)

to (te)                lo tonneûrre to fât doter
                (le tonnerre t’effraie)

lo (le)                lo tonneûrre lo fât doter
                (le tonnerre l’effraie)

(la)                lo tonneûrre lè fât doter
                (le tonnerre l’effraie)

nos (nous)            lo tonneûrre nos fât doter
                (le tonnerre nous effraie)

v’ (vous)            lo tonneûrre v’fât doter
                (le tonnerre vous effraie)

les (les)                lo tonneûrre les fât doter
                (le tonnerre les effraie)

b)    Les pronoms personnels, compléments d’objet indirect

mo (me)                mè mêre mo beille don miel
                (ma mère me donne du miel)

to (te)                tè mêre to beille don miel
                (ta mère te donne du miel)

li (lui)                sè mêre li beille don miel
                (sa mère lui donne du miel)

n' (nous)            nate mêre n'beille don miel
                (notre mère nous donne du miel)

v’ (vous)            vate mère v’beille don miel
                (votre mère vous donne du miel

loû zi (leur)            zoute mêre loû  zi beille don miel
                (leur mère leur donne du miel)


c)    Les pronoms réfléchis ; ils entrent dans la formation des verbes pronominaux

mo, to, so, nos / n’, v’, so

5° Conjugaison


Les verbes pronominaux

Rappels :

La forme active :            lo fènou r’tone lo foin (le faneur retourne le foin)

Le sujet agit sur une autre personne, un animal ou une chose.

La forme pronominale :        i s’coupe èva lè faux (il se coupe avec la faux)

Le sujet agit sur lui-même

La formation des verbes pronominaux : ils sont précédés du pronom réfléchi

Exemples : les verbes s’cwècheu (se cacher) et s’errêteu (s’arrêter)

je m’cwèche                    j’m’errête
te t’cwèches                    te t’errêtes
i s’cwèche                       i s’errête
elle so cwèche                 elle s’errête
an s’cwèchent                an s’errêtent
j’nos cwèchans              j’n’errêtans
veus v’cwècheûz           veus v’errêteûz
i s’cwèchent                   is s’errêtent
elles so cwèchent           elles s’errêtent


6° Notes complémentaires

a)    Èhh’wâye
Signifie à l’abri de la pluie ; en français si cette expression existait, on aurait à l’essuyée. Pour traduire à l’abri du vent, on dit au cwo.

b)    Wètûre
Attention, ici wètûre a le sens de chariot, mais on pourra bien sûr l’employer pour désigner une auto.

 

Questions :

 

1. Comment que s'preumwin.neût lo général Jali-Cœur ?
2. Poquè que'l èveût l'temps long ? Comment qu'i montreût que'l èveût l'temps long ?
3. Comment qu'lo Rémy rentreût sus lè scin.ne ?
4. Qu'ast-ce que fât lo Jali-Cœur en l'wèyant ?
5. Poquè qu'i li fât srevi è mingieu ?
6. Qu'ast-ce qu'i fât èva sè serviatte ?
7. Qu'ast-ce que fât lo Jali-Cœur ? Et lo Capi ? Et les gens que r'wâtent lè scin.ne ?
8. Qu'ast-ce que fât lo général Jali-Cœur è lè fîn ?