14 mars 2010

Nut et Brouillârd / Nuit et Brouillard de Jean Ferrat

Patois de Pays-Haut J'voureûs rende (h)ommêge tot-cè è în grand poète qué vièt d'nos quittè. I chanteût lè vie, l'amour, et co sè colêre conte l'injustice. I sèveût chwèsi ses mots po dîre sè colêre, mi b'san d'gueûler comme n'y en è. Èdieu Jean, té d'mor'rès au fond d'nos kieûrs.Nut et Brouillârd'L otint vingt' et cent, 'l otint des milliès,Nus et maigues, trembiant, dans des vagons piombés,Qué d'cheurint lè nut èvo zows ongues bettants,'L otint de milliés, 'l otint vingt' et cent.Is s'crèyint des (h)ommes, n'otint pus qu'des... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 22:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 février 2010

lo magnificat

On va quitter les Vosges et ses sapins pour aller en Moselle, dans le Pays du Saulnois (Château-Salins) plus précisément, et entendre le magnificat. Le patois du Saulnois est pratiquement le même que celui du Lunévillois. À Dieuze, le groupe Lè Beuguenatte propose chaque année une pièce de théâtre en patois ainsi que des réunions mensuelles. Patois d'Ommeray sonommeray Lo magnificatÈvo tiast-ce que te t'mèrierôs,                         ... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 21:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2010

fiauves do Vêtî

Patois du Valtin Mèt'nant qu'a z-è stu faire în to chîz lis Orbelès, a vè rev'ni das lo Pè'is Wahh au pessant pa lo haut do Hhlouhh. Vaci doux fiauves d'ène gent do Vêtî. C'îre ène gent qu'aimait bé so patwès. Il avoût fait în CD èvo vîngt-hhés fiauves et poésies. la_chevre Lè chîve(Ç'ast lè Marie do Vêtî) que vè au marchî è Girômè. Elle vût vade sè chîve. Ma foû, elle s'installe. Et peus, lè chîve, pahhênne n-è vût. Alors, elle lè bote è cent balles, cent francs. Pis, lè Gènie que pesse tot-la. Elle è 'ja pessè trâs foûs dant lè... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2010

au fûs-taps

Une dernière visite chez les Welches avec du patois de Labaroche. Ce patois est le mieux sauvegardé de ceux du Val d'Orbey. Deux livres ont été récemment publiés : Les Fables de la Fontaine (88 fables traduites en welche) et Les Épices de la langue comportant de nombreux témoignages en patois. Le patois de Labaroche diffère des autres patois welches du Val d'Orbey par un débit plus rapide alors que les autres patois voisins allongent les voyelles toniques à l'instar des patois vosgiens. Pourquoi tant d'intérêt au welche ?... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 21:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 février 2010

Lo fieus-temps

Cette fois-ci, c'est du patois de la vallée de Sainte Marie-aux-Mines et ce patois, vous pourrez bientôt l'apprendre, une méthode de patois devrait sortir prochainement. Un peu de patience, donc ! Patois de la vallée de Sainte Marie-aux-Mines sonsaintemarie Lo fieus-tempsQuée bêlle sâhan qu'lo fieus-temps ! Lè nâre bîhe, lè gealâye, lè guièce et lè nage sant èvôye pou braumant dis mwos. Lo s'lo c'mmence è bî r'hhauffi lè tiârre, lis peurmêres fious s'deviârant dans lis près, co lis bôs. Tot r'lut au firmament, tot chante dans lè... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2010

Lo bwan temps do 'Tâve et do Boptisse

Toujours du welche, celui du Val de Villé à présent. Patois du Val de Villé sonvaldeville Lo bwan temps do 'Tâve et do BoptisseSolut, Boptisse ! K'mment qu't'è vès ? Qu'ôst-ce que t'vûx nos er'cantè, auhoud'(h)eû ? - Te t'sonvin.yes, 'Tâve... de l'(h)euviâ-lo... que lè nôge ne hôtit mi de cheûr ! Même qu'enne cwèchit lo chemi et lo ruhhiau ! - Ôy ! Il è fât si frâd qu'lo lâcé dis vèches geolit dans zeûtis poincés ! C'ètit do biâ ! - Crâs-meu ! Il è même follu côpè lis trâs chênes è lè Besse dis N'wis pou sé hhauffi... - C'ètit lis... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2010

Lis boqu'yos et lo tchevrû

Un petit tour chez les Welches, au Ban de la Roche (Rothau, Fouday, Bellefosse) pour commencer. Patois du Ban de la Roche sonbandelaroche Lis boqu'yos et lo tchevrûL'annâye-la, n'y a'oût brâmot dè nadje. Lis vètches ètînt rèhhtayies. Podant l'(h)invié, lis boqu'yos n-allînt dos lis bwos pou copè dis tchânes. Is lis hhlèyfînt èvo dis tch'vâs dinj'que lo tchemî do villèdje. Lè tiârre ère djalâye, dainlà c'ère pus aihi. Errivès dos lo prè 'cotè do rupt, is ont r'pûri ontre lis hhmés d'ène hâye, i tchevrû qué bowait d'l'âwe. Lo s'lo... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2010

i Vau d'Èjau

Cette histoire va nous mener à l'extrême-sud des Vosges, tout près de la Franche-Comté. D'ailleurs, le patois du Val-d'Ajol fait aussi partie des patois franc-comtois. Patois du Val-d'Ajol sonvaldajol I Vau d'ÈjauDi temps-la, i Vau d'Èjau, lâs jos dé fwêre dâs andeuilles, on dèvalat lâs vèches i villêge pou lâs vonde. Cè sé passat hhus lè grand pièce, è cota d'ène sèye qué cheum'nat d'èvo lôve d'în rupt, qué creuhhat i mointan d'lè pièce. Lâs bieu(f)s cotwèyînt lâs chânes et peus lâs sèpîns qu'ètînt prots pou ête sôguas, dâs bôs... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2010

jounâye de nôge

Les histoires des articles suivants ont été créées par les différents groupes de patois. Elles ont été lues lors de l'Assemblée générale des patoisants welches et vosgiens en 2006 à Plaine. Patois de Xertigny sonxertigny Jounâye de nôgeBonjoû è vos tortus, jé seus bié n-âhe dé vos r'treuvè... èhhèyèz-vos... ç'ost d'jè fât ! J'm'on vâs vos rècontè : l'onnâye dèrêre, în pô èvant Noé... vos vos sov'nèz : lè nôge ! Lè jounâye-lè, elle èvait cheû dépeus lo mètîn, on n'wèyeut mi lo s'lo, în tops d'chiè k'mmot on dit chèz nos. Wès lâs... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 21:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 février 2010

lo beudîn

Comme on est dans les Hautes-Vosges, on va continuer à visiter cette belle région, ainsi que le pays welche, avec des enregistrements que j'avais faits lors des réunions de patois. Patois de Corcieux soncorcieux Lo beudînÎn peûre beûcullon que d'mourait au Grand-Valtîn, lo peûre (h)omme-lo n'ovoût wé d'ûve è mingi. Quand il è touè so p'tit pohhé, i n'ovoût pus ré do tot. Qu'ôst-ce qu'i v'leut faire, i fèyeut do beudîn, i fèyeut do beudîn în vâr'di. Et peus, dos lès moments d'Pêques, i n-ollait wâr lo curé. Mon Dieu, qu'ôst-ce... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]