20 janvier 2010

étrennes

Patois de Fontenoy-la-Joûte et de ChenevièresLo trahième artike, ç'ost tojos di patwès di coté dé L'ninville, mais lo côp-ci, ç'ost în pô pius bèhh, d'vwos Boccorot. Cè s'rè don(c) di patwès dé Chèn'vêres, lo pêre Motîn nos conte ç'qué'l èvôr comme  ètrin.nes. L'inrégistremont èvôr 'tu fait dons les onnées septante po lo Marcel Antoine, j'in èvôr èvu ène copie n'y é bié dêh ans. Quand vos ècout'râz, fât ettonde vingt secondes d'vant qu'cè c'mmonceuhhe. Vos vârrâz qu'è Chèn'vêres, on pâlôr pius vite. etrennesLes ètrênnesJ'vâs vos... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 00:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 janvier 2010

Lo hhâdé

Patois de Drouville et d'Einvaux Lo côp-ci, ç'ast ène piate (h)istwêre en patwès d'Ninvâs, lo villêge wace que j'ai v'nu au monde. J'èrôs bîn v'lu ècrîre l'artike en patwès d'Ninvâs mais je n'lo connas-m'. V'vôrrôz portant qu'ç'ast quâsiment lo même. Lè mâmiche que conte lè fiâwe-lè, j'lè wèyôs tos les jos quand j'demwêrôs â villêge. Mais j'ai eppris qu'elle c'nnahhôt lo patwès ène fwès qu'j'allôs lè vôr è lè mâhon d'retraite et que j'pêlôs d'ç'lè avo lèye ! Lo patwès, elle l'avôt eppris avo sè mâmiche (qu'atôt ca lè grand-mêre de mè... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 21:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2010

Lè confession di Coliche

Patois de DrouvilleLo premer artike, cè s'rè po lè mâmiche que m'è eppris è câser patwès. Lo patwès, j'en sèvôs în pô quand j'atôs jagne, des mots et quèques phrâses que mo pêre m'avôt eppris. Lu, 'l en c'nnahhôt în pô, 'l en avôt auyi quand 'l atôt piat. J'avôs don(c) c'mmenci è eppenre lo patwès tot per meu et val qu'ène jonêye, în côp qu'j'atôs chîz nôs gens, val mè mêre que m'dit qu'elle c'nnahhôt ène mâmiche que sèvôt bîn lo patwès. Ç'atôt lè tante Berthe (ç'ast anlè qu'on lè hôyôt) qu'avôt ètu mâtrasse d'acôle dans lo temps. Lo... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2010

Présentation

Comme je l'indique dans le titre, ce blog sera consacré aux patois lorrains romans, non pas le français régional mais la langue d'oïl qui était employée jusque dans les années 1930, voire 1950 dans les Hautes-Vosges. Aujourd'hui, on trouve encore des patoisants dans les Hautes-Vosges et en Moselle romane (Nied, Saulnois). Mais contrairement aux locuteurs du début du siècle, élevés en patois et souvent monolingues, les patoisants actuels ont appris le patois avec leurs grands-parents ou les vieilles personnes qu'ils entendaient. Le... [Lire la suite]
Posté par patoisantlorrain à 22:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]